Bénin : Lionel Zinsou, poulain de Yayi Boni, et 47 candidats à l'assaut du Palais

Par Gary SLM
Publié le 13 janvier 2016 à 12:15 | mis à jour le 13 janvier 2016 à 12:15

Lionel Zinsou et quarante-sept autres candidats se lanceront à l'assaut du fauteuil présidentiel dans quelques jours seulement. La Commission électorale nationale autonome (Cena), la structure chargée d'organiser les élections au Bénin, a rendu public ce mardi 12 janvier la liste des candidats dont les dossiers ont été retenus, apprend-t-on de Jeune Afrique.

Lionel Zinsou, le favori du scrutin, aura tout de même fort à faire

Lionel Zinsou est dans les starting-blocks pour briguer la magistrature suprême et tout comme le Premier ministre béninois quarante-sept autres prétendants. Ce 12 janvier, la Cena a dévoilé officiellement la liste des quarante-huit candidats qui remplissent les conditions pour soumissionner à ce test grandeur nature qu'est l'élection présidentielle du 28 février prochain. La succession de Thomas Yayi Boni, le chef de l'Etat béninois sortant, sera très rude. Outre le chef du gouvernement, sont aussi en lice des ténors de l'opposition qui font figure de poids lourd dans l'arène politique locale.

Le très controversé homme d'affaires, Patrice Talon rempile pour un énième essai. Farouche opposant de Yayi Boni avec qui il a eu plusieurs fois maille à partie, le chef de l'Etat l'a même accusé d'avoir tenté de l'assassiner. Les nombreux démêlés de l'homme avec la justice l'ont contraint à s'exiler pendant quelques années avant de rentrer au pays en fin d'année 2015. A côté de lui, on retrouve Abdoulaye Bio Tchané. L'ancien patron de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) lorgne depuis toujours la présidence de la république qui ne fait que lui échapper. Il tentera donc un dernier baroud d'honneur.

L'ancien Premier ministre Pascal Koupaki, Gatien Houngbédji, Marie-Elise Gbèdo ou le encore Christian Enoch Lagnidé, le magnat du secteur audiovisuel et patron du groupe LC2, pour ne citer que ceux là, se rêvent déjà Président.


Ces candidatures doivent être passées au peigne fin par le Conseil Constitutionnel qui devra entériner ou pas cette liste après une étude minutieuse de dossiers. Rappelons que Lionel Zinsou se présente sous la bannière du parti au pouvoir à savoir Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) et part donc favori.



Articles les plus lus
02