Burkina Faso : les forces spéciales bouclent le Splendid Hôtel. Le bilan est lourd

Par Gary SLM
Publié le 16 janvier 2016 à 13:14 | mis à jour le 16 janvier 2016 à 13:14

Les forces spéciales ont lancé un assaut dans les premières heures de l'attaque qui a eu lieu au Splendid Hôtel et au restaurant Le Capuccino sis à Ouagadougou. Moins de 24 heures après cette horreur, le bilan témoigne de l'ampleur de la situation : 126 personnes ont été libérées dont 33 blessées, ainsi qu'une vingtaine de morts dont trois jihadistes, a-ton appris de l'AFP.

Les forces spéciales réussissent à circonscrire l'attentat

Les forces spéciales viennent de boucler l'assaut qu'elles ont lancé depuis le vendredi soir contre les combattants d'Al-Qaïda au maghreb islamique (Aqmi) qui avaient pris leurs quartiers au Splendid Hôtel et au restaurant Le Capuccino. Selon le ministre de l'Intérieur Simon Compaoré : « 126 personnes, dont au moins 33 blessées, ont été libérées. Trois jihadistes, un Arabe et deux Négro-africains, ont été tués. Les assauts sur l'hôtel Splendid et le Cappuccino sont terminés. »

Le sécurocrate burkinabè fait également état d'une dizaine de corps retrouvés sur la terrasse du restaurant en face de l'hôtel. D'autres sources proches du dossier et qui ont eu accès au principal hôpital de Ouagadougou soutiennent qu'il y aurait au moins « une vingtaine de morts ». Le ministre de l'Intérieur a confié à nos confrères de l'AFP : « Un assaut est toujours en cours sur l'hôtel Ybi situé à côté du Cappuccino. »

Le premier assaut a duré environ sept heures. Alpha Barry, le ministre des Affaires étrangères, a tenu à rassurer les populations : « Le quartier est bouclé et les dispositions sont prises pour lancer l'assaut et libérer les otages. »


Notons que l'attaquea été revendiquée par le groupe terroriste al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a lancé les hostilités autour de 19h30 TU le vendredi. Des individus armés et enturbannés ont fait irruption au restaurant Le Capuccino et au Splendid Hôtel sur l'avenue Kwame Nkruma. Le président Roch Kaboré a convoqué un Conseil des ministres extraordinaire ce samedi matin afin de mettre en place la stratégie adéquate pour gérer la situation présente.




Articles les plus lus