Côte d'Ivoire : joue-la à la Fabrice Sawegnon et tu auras la campagne de Lionel Zinsou !

Fabrice Sawegnon se préparerait à se lancer à l'assaut du Bénin. Recommandé auprès de Lionel Zinsou par certains pontes des régimes béninois et ivoiriens, le publicitaire le plus en vue du côté d'Abidjan fait office de VIP du secteur du "advertising". Son groupe, Voodoo communication aura à coeur de poursuivre sur sa lancée lancée et d'étendre sa réputation.

Fabrice Sawegnon, pour relooker Lionel Zinsou.

Fabrice Sawegnon arrive à la rescousse du Premier ministre béninois, Lionel Zinsou. Candidat à l'élection présidentielle du 28 février 2016, le chef du gouvernement béninois espère succéder à Thomas Yayi Boni et se présente sous la bannière du parti au pouvoir, les Forces Cauris pour un Bénin émergent (FCBE). A moins d'un mois du scrutin, il aurait jeté son dévolu sur les "sorciers" de Voodoo communication pour ripoliner son image.

Cible de nombreuses critiques qui lui reprochent d'être un pion de la France et un fervent partisan de la Françafrique, comme le dénonçait il y a environ un mois, l'ex-chef de l'Etat, Nicéphore Soglo, M. Zinsou paye sa déclaration du 21 mai 2011 : « L’Afrique appartient à l’Europe. elle n’appartient pas encore aux Africains. Qui possède les mines ? Qui possède le pétrole, les produits agricoles, l’immobilier ? C’est l’Europe. Les présidents français ont un don pour donner à penser aux Africains que la France est toujours le porte-parole et le défenseur de l’Afrique. »

Fabrice Sawegnon a trois semaines pour faire changer les choses et inverser la tendance. Après avoir piloté les campagnes du Président ivoirien, Alassane Ouattara en 2010 et 2015 et celle du Malien, Ibrahim Boubacar Keïta dit IBK, il remet le couvert sur l'espace Uemoa.

Très proche d'Hamed Bakayoko, le tout-puissant ministre d’Etat, de l’Intérieur et de la Sécurité, et de Masséré Touré, nièce du chef de l’Etat et Directrice de la communication de la Présidence de la République, le patron de Voodoo communication a gagné des galons depuis 2010 au point de devenir une personnalité de premier rang du « shadow cabinet » présidentiel. Avec Paul Ledjou, son homme à tout faire, il espère faire sensation.