Mali : Ansar Dine assume l'attaque contre un camp de la Minusma à Kidal

Par Gary SLM
Publié le 13 février 2016 à 10:00 | mis à jour le 13 février 2016 à 10:00

Ansar Dine dit être l'auteur de l'attaque qui a mis à mal une position de la Mission des nations unies au Mali (Minusma) qui a eu lieu ce vendredi 12 février 2016 à Kidal. La hiérarchie du groupe terroriste l'a fait savoir dans la soirée du vendredi via un communiqué dont l'agence de presse privée mauritanienne Al-Akhbar a reçu copie, d'après BBC.

Ansar Dine se réjouit du bilan de son opération.

Ansar Dine a transmis ce vendredi soir un communiqué à l'agence Al-Akhbar dans lequel il revendique haut et fort l'offensive qui a ébranlé les troupes onusiennes présentes au Mali. Les responsables de cette organisation terroriste ont pris le soin de démentir le bilan officiel dressé par la Minusma et les autorités maliennes et qui fait état de deux morts et plusieurs blessés. Selon eux, il faut plutôt dénombrer une dizaine de morts et de blessés.

Notons qu'une semaine plus tôt, soit le 5 février, la Minusma était tombée dans une embuscade à Tombouctou et avait perdu plusieurs hommes. Le ministre malien de la Défense, Tiéman Coulibaly avait déclaré : « Les terroristes ont opéré une attaque dans la ville de Tombouctou, sur un camp occupé par la Minusma, et ont procédé avec une voiture-bélier bourrée d’explosifs qui a foncé sur une entrée afin d’ouvrir la voie à un deuxième échelon de terroristes qui suivait. Cette attaque a déclenché la réaction immédiate des forces armées maliennes. »


C'est dire que les forces de l'ONU qui doivent veiller au maintien de la paix au Mali et s'assurer de l'application de l'accord d'Alger par les protagonistes ne sont elles-mêmes pas épargnées par les raids d'Ansar Dine et des autres entités jihadistes opérant dans le pays.