Avant l'élection, la FIFA prend des mesures drastiques pour tourner la page Blatter

Par Gary SLM
Publié le 26 février 2016 à 13:40 | mis à jour le 26 février 2016 à 13:40

La FIFA est résolument en train de sortir de la plus grave crise de son histoire. La plus haute instance mondiale du football vote ce vendredi 26 février pour élire son nouveau président. Mais bien avant, l'adoption de certaines réformes par ses différents membres s'avèrent nécessaires pour la mettre à l'abri d'autres surprises désagréables, apprend-on de L'Equipe.

La FIFA fait sa mue.

La Fédération Internationale de football association (FIFA) se retrouve ce vendredi 26 février au siège de l'institution à Zurich (Suisse) pour élire le remplaçant de Sepp Blatter. En prélude à cette élection tant attendue, le président intérimaire de l'institution, Issa Hayatou a tenu à attirer l'attention des uns et des autres sur l'enjeu de l'adoption de certaines réformes jugées indispensables pour sa survie : « L'avenir de la FIFA est en jeu après une année de crise. Nous avons l'occasion de rectifier le tir en adoptant des réformes. Cela créera un système de direction plus robuste et contribuera à restaurer la confiance dans notre organisation. »

Adhérant au projet, 89% des 209 Fédérations présentes à ce grand rendez-vous ont adopté les réformes proposées par la table de séance. Il s'agit entre autres de la limitation à trois mandats de quatre ans pour le président et tous les autres hauts responsables, la séparation des fonctions politiques (le Conseil) et de management (le secrétariat général), l'élection des 36 membres du Conseil par les fédérations après des «contrôles d'intégrité poussés», la publication des revenus du président et tous les autres hauts responsables, la réduction à 9 des Commissions et le renforcement de la présence des femmes dans la gouvernance.


Sur les cinq candidats en lice, Gianni Infantino, précédemment vice-président de l'UEFA et le Cheikh Salman (président de la Confédération Asiatique de Football et vice-président à la FIFA) font office de favoris.