Chine : le gouvernement chinois privilégie la consommation de masse

Par Gary SLM
Publié le 17 mars 2016 à 13:43 | mis à jour le 17 mars 2016 à 13:43

La Chine bouge. Le Quotidien du Peuple nous en dit un peu plus sur le sujet. Selon Ning Jizhe, directeur du Bureau d’État des Statistiques et directeur adjoint de la Commission nationale du développement et de la réforme, des changements sont perceptibles. Il a déclaré lors d'une interview accordée à nos confrères « Canal des ministres » le 14 mars dernier que : « La nouvelle économie est en train d’émerger. »

La Chine est en train de diversifier son économie.

Selon M. Ning, ces derniers jours, une « guerre homme-machine » a lieu en Corée du Sud, tandis qu’en Chine la production de robots a augmenté de 17% en janvier et février, et la production de véhicules à énergies nouvelles a plus que doublé. Dans le même temps, par rapport à la même période de l’année dernière, la production d'acier brut a chuté de 5,7%, la production de métaux non ferreux a chuté de 4,3%... la restructuration du secteur de l'offre en Chine a d’ores et déjà montré des effets positifs.

L'économie chinoise est de plus en plus stable.

D’après Ning Jizhe, les données statistiques des mois de janvier et février de cette année montrent que l'économie chinoise est globalement stable. Elle fait des progrès constants, et il y a eu des changements positifs dans certains aspects. Le secteur de l’emploi, la demande intérieure et les prix sont globalement stables. Selon l'enquête du Bureau d’Etat des Statistiques, les chiffres du chômage urbain dans 31 grandes villes en janvier et février étaient d'environ 5,1%, inférieur à la même période l'an dernier.

La demande intérieure stable a également été une caractéristique importante des mois de janvier et février de cette année. Les investissements en capital fixe ont augmenté de 10,2% par rapport à la même période de l’année dernière, soit une augmentation plus forte qu’en décembre 2015, et la consommation est restée stable avec une augmentation de 10,2% ; la tendance à la relance de l'économie chinoise par la demande intérieure est plus évidente que jamais. Ning Jizhe a noté qu’en janvier, les prix à la consommation ont augmenté de 1,8% d’une année sur l’autre, et en février, de 2,3%, soit encore une marge conséquente par rapport à « la hausse des prix à la consommation de 3% » mentionnée dans le rapport d'activité du gouvernement.

La Chine table sur la maitrise des prix pour encourager la consommation de masse.


La situation générale des prix des biens est globalement stable, et au sein de cette stabilité, des progrès ont été enregistrés. Parmi eux, le secteur des services a enregistré une croissance rapide l'année dernière. La proportion du secteur des services a représenté plus de 50%, et par rapport à la situation actuelle, la structure s’est encore déplacée vers un développement optimisé, et bien que la croissance industrielle ait été plus faible, le taux de croissance du secteur des services a été relativement élevé. La structure interne des investissements se dirige dans la bonne direction. Les investissements dans les secteurs à forte consommation d'énergie sont relativement faibles, avec une augmentation proportionnelle dans les industries de haute technologie et des infrastructures.

Du point de vue de la consommation, les revenus du tourisme ont enregistré une croissance à deux chiffres au cours de la Fête du Printemps, les voyages sur fonds publics ont baissé, le tourisme de masse a augmenté, les repas sur fonds publics ont chuté, la restauration de masse a progressé. Aux mois de janvier et février, le chiffre d'affaires du secteur national de la nourriture et des boissons a augmenté de 11,3%. En Chine, la structure industrielle, la structure des investissements, et la structure de la consommation sont dans la bonne direction.