Côte d'Ivoire : après l'horreur, les FRCI veulent l'aide de l'Onuci pour quadriller Bouna

Par Gary SLM
Publié le 29 mars 2016 à 10:18 | mis à jour le 29 mars 2016 à 10:18

Les FRCI (Forces Républicaines de Côte d'Ivoire) ont désormais la situation sous contrôle après les affrontements meurtriers de Bouna (localité située au nord-est du pays). Pour y arriver, l'armée ivoirienne a sollicité et obtenu auprès de la mission des Nations unies (Onuci) une aide logistique et humaine pour la sécurisation du site, note l'AIP.

Les FRCI plaident auprès de l'Onuci.

Les FRCI ont été déployés à Bouna pour garantir la sécurité des personnes et des biens. Le calme est revenu dans cette zone sinistrée. En plus des forces de défense et de sécurité ivoiriennes, l'on note la présence d'un détachement des troupes onusiennes en poste en Côte d'Ivoire qui vient en soutien de l'armée locale. Les soldats de la paix, des centaines au total, ont lancé une vaste opération de ratissage loin du centre-ville. C'est la zone rurale qui est ciblée.

Près d'une semaine après le drame, le gouvernement ivoirien a dépêché une forte délégation composée essentiellement des ministres Kaba Nialé (plan et développement et fille de la région), Mariatou Koné (Solidarité, Cohésion sociale et Indemnisation des victimes), le général de corps d'armée Soumaïla Bakayoko (chef d'état-major général des FRCI) et Aïchatou Mindaoudou (représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU en Côte d'Ivoire).


Rappelons que le jeudi 17 mars dernier, il y a eu un accrochage sanglant entre les agriculteurs Lobis et les éleveurs peuls. On dénombre environ 20 morts et des dizaines de blessés.




Articles les plus lus