Mali : l'ONU avoue son échec au nord-Mali

L'ONU est dans l'impasse en ce moment. Alors que de nombreuses voix s'élèvent depuis longtemps pour critiquer la présence de ses troupes au Mali, les Nations unies ont reconnu leur incapacité à ramener la paix dans ce vaste pays d'Afrique de l'Ouest secoué par la crise depuis plusieurs années. Selon Ban Ki-Moon, le nord du pays est devenu une zone de non-droit, rapporte l'AFP.

L'ONU fait des doléances pour un retour rapide de la paix au Mali.

L'ONU vient de dresser un bien triste bilan de son opération de maintien de la paix au Mali. L'Organisation des Nations unies a exposé les carences de ses troupes dans l'exécution de leurs missions, mais aussi les difficultés qu'elles rencontrent dans l'exercice de leurs fonctions. C'est le secrétaire général de ladite organisation en personne, Ban Ki-Moon qui a fait ce constat qu'il a consigné dans un rapport qui a été déposé sur la table du Conseil de sécurité.

Présents au Mali à travers la Mission des Nations unies au Mali (Minusma), les soldats onusiens sont malmenés, voient leur effectif décimé et ont du mal à pacifier le pays notamment au nord et au centre : "Les régions nord et centres du Mali restent sous la menace de réseaux criminels, d’extrémistes violents et de groupes terroristes, qui profitent de la présence limitée des institutions de sécurité maliennes. La progression de l’insécurité au Mali et la menace sécuritaire que font peser les acteurs restés en dehors du processus de paix demeurent alarmantes."

Au nom de l'ONU, Ban Ki-Moon a demandé que le gouvernement malien redouble d'efforts sur la question très épineuse de la protection des personnes et des biens. Il a demandé également à la communauté internationale de mettre davantage la main à la poche pour soutenir les efforts de paix et ramener le calme en terre malienne.