Mali : avec 42 M €, Geocoton offre deux usines d'égrenage de coton à la CMDT

Par Gary SLM
Publié le 14 avril 2016 à 10:35 | mis à jour le 14 avril 2016 à 10:35

Geocoton vient de mettre de l'eau au moulin de la CMDT. En effet, le 25 mars dernier, la filiale du Groupe ADVENS a signé un contrat d’un montant de 42 millions d’euros avec cette compagnie cotonnière du Mali pour la construction et la réhabilitation d'usines d'égrenage. L'implantation de ces deux unités permettra de booster les activités de cette société malienne, comme nous le rapporte Jeune Afrique.

Geocoton accroit les capacités de la CMDT

Geocoton s'est quasiment retiré du capital de la Compagnie malienne pour le développement du textile (0,51 %), mais cela n'empêche pas la société française de débourser des sommes faramineuses pour soutenir les activités de cette compagnie. Ainsi que l'explique Yannick Morillon, le PDG de Geocoton : « Ces investissements sont en ligne avec l’ambition de la CMDT de porter sa production de coton à 800 000 tonnes d’ici à 2018 et donc d’ajuster son outil industriel en conséquence. » Ces 42 millions d’euros (environ 27,5 milliards de francs CFA) lui permettront donc de construire deux usines d’égrenage du coton à Kadiolo et à Kemparana ainsi qu'à en moderniser trois autres.


Ces deux nouvelles unités, qui entreront en activité dès juin 2017, pourraient accroître le rendement d'égrenage de coton de 100 000 tonnes par an. Voilà pourquoi M. Morillon s'active auprès de ses différents partenaires (dont la BOAD) afin de mettre en oeuvre ce projet qui viendra à coup sûr booster l'économie malienne. Notons que le coton constitue la principale culture industrielle du Mali. Ce pays occupe la place de premier producteur africain au sud du Sahara et de second sur tout le continent après l’Égypte. Geocoton y intervient de la sélection des semences de coton à mettre en culture jusqu’à la livraison de la fibre aux négociants.