Côte d'Ivoire : du permis de conduire au parc automobile, Gaoussou Touré ne lâche pas prise

Par Gary SLM
Publié le 11 mai 2016 à 11:39 | mis à jour le 11 mai 2016 à 11:39

Gaoussou Touré est véritablement pris par le vent du renouveau au sein du département ministériel dont il a la charge. Après l'échec du renouvellement du permis de conduire, le ministre du Transport a initié un atelier, les 9 et 10 mai 2016, pour réfléchir sur le renouvellement du parc automobile du transport public dans le district d'Abidjan, à en croire Le Quotidien d’Abidjan.

Gaoussou Touré tient à son parc automobile

Gaoussou Touré est loin de s'avouer vaincu malgré l'échec patent de son projet de renouvellement du permis de conduire. Rappelé à l'ordre par Alassane Ouattara lors de la fête du travail, voilà que le ministre ivoirien du Transport veut rebondir par le renouvellement du parc automobile. Ainsi qu'il le justifie : « L’amélioration des déplacements des personnes et des biens, notamment à Abidjan, est une préoccupation constante de mon Département. Aujourd’hui, 9 millions de déplacements de personnes s’opèrent quotidiennement à Abidjan dans des mauvaises conditions de régularité, de confort et de sécurité. »

Pour donc combler toutes ces insuffisances, le ministre entend acquérir 50 000 véhicules toutes catégories confondues pour un coût global de 750 milliards de FCFA sur 5 ans, soit 150 milliards de FCFA par an. A cet effet, il a décidé d'accorder une ligne de crédit de 100 milliards de FCFA aux transporteurs, en plus de l'apport de 50 milliards de FCFA des banques partenaires.


Belle initiative, pourrait-on dire. Mais que cacherait encore cet autre projet du ministre dont le nom commence à rimer de plus en plus avec les scandales ? Bon nombre d'observateurs ont commencé à se méfier des décisions émanant de ce ministère, épinglé sur l'inexactitude des motifs allégués pour le renouvellement du permis de conduire. Et ce ne seraient pas les 250 experts ivoiriens, africains et européens qui ont pris part à cet atelier de réflexion qui pourraient changer la donne, à moins que...



Facebook
Twitter
email
Whatsapp