Sénégal : à Teranga-1, Kosmos Energy découvre un "scandale gazier"

Par Gary SLM
Publié le 11 mai 2016 à 15:04 | mis à jour le 11 mai 2016 à 15:04

Kosmos Energy vient de découvrir d'importantes réserves de gaz naturel au large de Dakar. Estimées à environ 140 milliards de mètres cubes, ces réserves permettront à coup sûr de booster le Plan Sénégal Emergent (PSE). C'est cette espérance qui animait le gouvernement lorsqu'il confirmait cette importante découverte ce lundi 9 mai, nous rapporte Jeune Afrique.

Kosmos Energy fait de Dakar le nouvel Eldorado du gaz naturel

Kosmos Energy peut d'ores et déjà se frotter les mains au vu des derniers résultats des recherches de cette société américaine d'hydrocarbure. En effet, des réserves d'environ 140 milliards de mètres cubes de gaz ont été découvertes au large du Sénégal. Ainsi que le confirme Andrew Inglis, le Président du Conseil d'administration (PCA) de la junior américaine : « Ce champ que nous avons découvert est situé à environ 65 kilomètres au nord-ouest de Dakar et à près de 100 kilomètres au sud de la précédente découverte de Gueumbeul 1 dans le bloc de Saint-Louis Offshore Profond. »

Le puits Teranga-1 qui renferme ce scandale gazier est situé au large du Sénégal et de la Mauritanie. Les autorités des deux pays sont donc à pied d'oeuvre pour en faire la délimitation afin d'éviter tout conflit d'intérêts. Outre les deux premières découvertes de mai 2015 et de janvier 2016 dans cette même zone, voilà que des recherches approfondies ont permis d'en faire de plus importantes. Le PCA de la firme américaine peut donc se réjouir : « Le succès continu de nos opérations d’exploration démontre que nous avons ouvert un bassin offshore de grande envergure à cheval entre la Mauritanie et le Sénégal, détenant un potentiel de ressources de classe mondiale. »


L'ambition de Macky Sall de conduire son pays à l'émergence à l'horizon 2035 est en passe de se concrétiser avec toutes ses découvertes. Mais le peuple sénégalais reste vigilant quant à l'utilisation des retombées de cette manne afin d'éviter que ces ressources soient utilisées à des fins non productives.




Articles les plus lus