Côte d'Ivoire : terrorisme, Hamed Bakayoko appelle l'UEMOA au secours

Par Gary SLM
Publié le 24 février 2017 à 09:01 | mis à jour le 24 février 2017 à 09:01

Hamed Bakayoko s'est voulu reconnaissant de la contribution des autorités maliennes dans l'arrestation des personnes impliquées dans l'attentat terroriste perpétré en Côte d'Ivoire. Le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la Sécurité a donc saisi l'occasion de la Rencontre régionale sur la mise en œuvre des chantiers de développement territorial dans l’espace UEMOA qui s'est tenue à Grand-Bassam, le 12 mai 2016, pour appeler ses pairs ouest-africains à oeuvrer pour une action concertée dans la lutte contre le terrorisme.

Hamed Bakayoko veut régionaliser la lutte contre le terrorisme

Le ministre Hamed Bakayoko est conscient qu'aucun pays au monde ne peut faire face, à lui tout seul, au terrorisme transfrontalier qui pèse comme une épée de Damoclès sur tous les pays en ce moment. À cet effet, le sécurocrate en chef de la Côte d'Ivoire a lancé cet appel solennel à ses pairs : « La lutte contre le terrorisme constitue un défi majeur qui appelle une réponse collective et coordonnée de la part des États membres de l’Union. » Avant d'attester que « la franche collaboration et la coopération avec les autorités maliennes » ont « permis l’arrestation de plusieurs personnes impliquées ».

Loin de l'euphorie des premiers jours de l'attaque de Grand-Bassam, où les autorités sécuritaires ivoiriennes se targuaient d'avoir réussi à annihiler cette attaque terroriste par les seules forces spéciales ivoiriennes, voilà que le ministre de la Sécurité se rend à l'évidence de son impuissance à être un cavalier solitaire contre ce fléau. De même, la rencontre des ministres de la Sécurité du Mali, du Burkina Faso, du Sénégal et de la Côte d'Ivoire le 24 mars dernier corrobore parfaitement la volonté des états de mutualiser leurs efforts pour combattre vaillamment le terrorisme.


Le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo qui sont les pays de l'Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA) sont donc appelés par leur pair de la Côte d’Ivoire à resserrer les liens pour une stratégie commune de lutte contre le terrorisme.




Articles les plus lus