Côte d'Ivoire : enfin la libéralisation de l'audiovisuel

Par Gary SLM
Publié le 21 mai 2016 à 11:14 | mis à jour le 21 mai 2016 à 11:14

La Côte d'Ivoire optera dans quelques jours pour la libéralisation de l'audiovisuel. Elle entend ainsi répondre aux longues attentes des Ivoiriens qui reprochaient à l'Etat par la RTI, son principal média, de confisquer les libertés politiques et de mettre en mal le processus de la démocratie en Côte d'Ivoire. D'ici peu, ce sera chose faite.

Vers la libéralisation de l'audiovisuel en Côte d'Ivoire

En Côte d'Ivoire, l'on assistera désormais à la libéralisation du secteur de l'audiovisuel. Le lancement effectif des appels d’offres pour la libéralisation de ce secteur dont la Radio Télévision diffusion Ivoirienne (RTI) est l’unique média est prévu le 30 mai 2016, a annoncé vendredi la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), l’organe de régulation de la presse audiovisuelle en Côte d’Ivoire: “Le chronogramme actualisé de la HACA qui tient compte de la période indiquée par le gouvernement, fixe la date de lancement des appels d’offres au lundi 30 mai 2016’’, indique l’organe de régulation dans un communiqué, après une réunion de ses membres à Grand-Bassam (43 Km à l’est d’Abidjan).

Après le lancement des appels d’offres, la HACA procédera à “l’ouverture des plis le lundi 31 octobre’’, en prélude à “la signature des conventions avec les opérateurs attributaires’’. Le gouvernement a fixé à un milliard de FCFA, la caution exigée des opérateurs attributaires.

L’apparition des télévisions privées en Côte d’Ivoire mettra fin à un monopole de plus de 50 ans de la Radio Télévision Ivoirienne (RTI) publique dont l’accès n’est pas jugé équitable par les opposants.



Articles les plus lus
03