Côte d'Ivoire - 2020 : Gon Coulibaly pour l'après-Ouattara ?

Par Gary SLM
Publié le 25 May 2016 à 11:10 | mis à jour le 25 May 2016 à 11:10

Amadou Gon Coulibaly pour succéder à Alassane Ouattara à la tête de la Côte d'Ivoire ? Bien malin qui dira qu'il avait vu venir cette ambition de l'homme de l'ombre du président ivoirien. La Lettre du Continent, croit pourtant savoir qu'il n'est pas insensible à l'idée de succéder à l'actuel locataire de la Maison-Blanche du pays de Félix Houphouët-Boigny.

Gon Coulibaly prêt à succéder à Alassane Ouattara ?

La bataille présidentielle de 2020 pourrait plus faire rage dans le camp Ouattara qu'avec l'opposition. En l'absence de Laurent Gbagbo et Charles Blé emprisonnés à La Haye, le président Ouattara avait survolé la dernière élection présidentielle en Côte d'Ivoire. Si le locataire de la Maison-Blanche d'Abidjan a clairement fait savoir son intention de se retirer après son deuxième et dernier mandat, la guerre de positionnement autour de lui s'accentuerait.

On connaissait les intentions de longue date de l'ancien Chef rebelle Guillaume Soro de succéder au président Ouattara. Comme lui, un autre loup aux dents longues, Monsieur sécurité du régime, Hamed Bakayoko serait aussi très intéressé par l'idée d'accrocher PR à son nom dès 2020. Mais selon le média d'information politique, la surprise pourrait bien venir de l'homme de confiance du président ivoirien, Amadou Gon Coulibaly.

Le bras droit d'ADO serait engagé dans une bataille de positionnement en vue des prochaines élections présidentielles. Celui qui fut ministre sans interruption d'octobre 2002 à février 2010 et qui est Secrétaire général de la présidence ivoirienne a visiblement appris à apprécier l'exercice auquel se livre son ami Ouattara depuis 2010. Étant très proche du pouvoir, il a l'avantage d'avoir une meilleure connaissance de différents dossiers contrairement à ses possibles futurs adversaires Guillaume Soro et Hamed Bakayoko qui ne sont qu’à l'Assemblée nationale et au ministère de l'Intérieur.

La suite sera de savoir quel adversaire sérieux de l'opposition va avoir en face le candidat du camp présidentiel. Si les deux prisonniers les plus célèbres de Côte d'Ivoire (Gbagbo et Blé) ne reviennent pas au bercail à l'heure, ou que le FPI version Sangaré ne présente pas de candidat, ou même que le PDCI accepte un autre deal pour se tenir à bonne distance de la tête du pays, le candidat pro-Ado devrait une nouvelle fois passer sans problème.

Se nommera-t-il Amadou Gon Coulibaly ?




Afficher les commentaires
Articles les plus lus