Laurent Gbagbo à la Haye, le soutien de l'Afrique

Par Gary SLM
Publié le 02 juin 2016 à 11:18 | mis à jour le 02 juin 2016 à 11:18

Laurent Gbagbo est incarcéré à la Haye, à la Cour Pénale Internationale (CPI). L'Afrique digne vit difficilement cette déportation qui lui rappelle les horreurs issues de doctrines mal inspirées de supériorité de races ayant engendré la Traite négrière, l'Esclavage, la Colonisation, le Néocolonialisme et aujourd'hui le Postcolonialisme. Entre marches de soutien et écrits ou vidéos postées sur les réseaux sociaux, dons et legs, les Africains montrent qu'ils ne sauraient abandonner Laurent Gbagbo qui, bien que vivant, est déjà la figure éponyme de l'Afrique.

Laurent Gbagbo et l'Afrique à la Haye

L'Afrique, par la présence de Laurent Gbagbo à la CPI de la Haye, se retrouve encore déportée sous d'autres cieux après avoir été disséminée çà et là sur toute la surface du Globe terrestre par les racistes esclavagistes occidentaux. La Panafricaniste Muna Diba ne fait aucune distinction entre Gbagbo et l'Afrique ou l'Afrique et Gbagbo. Comme si elle pressentait le pire, ses écrits prennent la couleur d'une élégie à l'endroit du digne fils des Africains, Laurent Gbagbo.

Elle pleure en ces termes : " Tu es dispersée à travers le monde et tu as vu, siècle après siècle, l’ injustice dont tes enfants ont été victimes. De l’esclavage à la colonisation physique, économique, sociale, psychologique, intellectuelle, financière, matérielle, tu as amèrement souffert et tu continues de souffrir. La terre de tes aïeuls ne t’appartient plus et tu assistes passivement au pillage de tes ressources, jour et nuit, au détriment de tes enfants. Jusqu’à quand te laisseras-tu malmener? Jusqu ‘à quand laisseras-tu le joug de l’oppresseur triompher? Jusqu’à quand laisseras-tu Judas te vendre pour 30 pièces d’argent? Jusqu’à quand continueras-tu de croire aux mensonges de tes bourreaux? Quand comprendras-tu que celui qui tue, égorge tes enfants, vole et pille tes ressources, détruit, ruine ton territoire n’ est pas ton ami mais ton ennemi? Afrique, si tu te tais, tes pierres crieront! Tu as expérimenté, au fil des siècles, l’édit de mort publié et exécuté contre tous les potentiels Moïse, car Pharaon ne veut pas libérer ton peuple et Hérode a peur qu’apparaisse un roi qui aime ton peuple. Ton oppression a été et demeure tellement grande que tu es devenu l’exemplification de la théorie de l’impuissance acquise dont parle Seligman. Tu as appris à tes enfants la résignation, tu leur as enseigné que, dans des situations d’adversité et d’oppression, il ne faut surtout pas essayer de se battre, de se libérer car il n’y a qu’une chose à faire: se taire et subir. Afrique, si tu te tais, tes pierres crieront! Tu es devant un choix aujourd’hui: continuer dans “l’impuissance acquise” et demeurer victime pour le restant de tes jours ou bien dire “non” à l’oppresseur. Sache que tout pouvoir vient de Dieu, que ton oppresseur n’est pas le seul détenteur du pouvoir et que ton Créateur t’a donné le pouvoir de dire “ça suffit”, le pouvoir de libérer l’opprimé. Tes enfants sont en procès pour t’avoir aimée, pour avoir voulu te redonner ta souveraineté et ta liberté. Afrique, où es-tu ? Que dis-tu ? Que fais-tu? Préfères-tu la condamnation du juste à l’impunité du méchant? Acceptes-tu, bouche cousue, de voir le mal triompher du bien? Laisseras-tu le sceptre de la méchanceté demeurer sur le lot des justes? Afrique, si tu te tais, tes pierres crieront! Te contenteras-tu de nommer le procès de tes enfants, le procès de la honte ou bien en feras-tu le procès de ta libération? Continueras-tu à te laisser intimider par les stratagèmes de Goliath ou bien choisiras-tu la tactique de David qui est celle de confronter Goliath, peu importe l’état et la magnitude de sa force? Prendras-tu le temps d’identifier David et de l’encourager au lieu de lui faire un procès d’intention et de lui imposer d’agir selon les règles de l’impuissance acquise? Afrique, si tu te tais, tes pierres crieront! Où que tu sois, qui que tu sois, lève toi et brille car ta lumière apparaît et la gloire de ton Dieu et de ton Rédempteur luit sur toi. Au lieu d’assister en silence à la crucifixion de Gbagbo, crie à plein gosier: Gbagbo est innocent, je refuse du plus profond de mon être sa condamnation. Je ne veux pas que mes pierres le crient à ma place!!!! "


Afrique, tu es innocente comme Gbagbo !




Articles les plus lus