ONU : une Africaine veut remplacer Ban Ki-Moon

Par Gary SLM
Publié le 04 juin 2016 à 09:59 | mis à jour le 04 juin 2016 à 09:59

ONU, c'est bientôt les élections. M. Ban Ki-Moon va rendre le tablier et c'est une Africaine, la Malienne Aminata Dramane Traoré qui rêve de succéder à Ban Ki-Moon à la tête de l’Organisation des Nations Unies (ONU). La course à la succession est ouverte.

l'Africaine Aminata Traoré dans le rôle de Ban Ki-Moon

La Malienne, Aminata Dramane Traoré a décidé de se lancer dans la bataille à la succession de Ban Ki-Moon à l'ONU. Elle a fait cette annonce en France mercredi lors d’une « Conférence mondiale pour la Paix et le Progrès » , organisée par le du Parti communiste français.« Il paraît qu’ils recherchent une femme pour remplacer Ban Ki-moon.. Je m’invite dans le débat », a indiqué l’Africaine qui veut donner une autre image à l’institution crée en 1945. « Il nous faut une autre organisation des Nations unies », a-t-elle déclaré au micro d’un confrère. L’élection du nouveau secrétaire de l’ONU qui succédera au Coréen Ban Ki Moon en poste de janvier 2007 est prévue avant fin 2016.

Née en 1947 dans une famille modeste de douze enfants,Aminata Traoré a fréquenté l’école Maginot. Elle a étudié en France à l’université de Caen. Elle est titulaire d’un doctorat de 3e cycle en psychologie sociale et d’un diplôme de psychopathologie. Chercheuse en sciences sociales, elle a enseigné à l’Institut d’ethnosociologie de l’université d’Abidjan (Côte d’Ivoire) et travaillé pour plusieurs organisations régionales et internationales. Nommée Ministre de la Culture et Tourisme sous la présidence d’Alpha Oumar Konaré entre 1997 et 2000, elle a démissionné pour ne plus être tenue de son devoir de réserve.


Aminata Dramane Traoré est aussi chef d’entreprise à Bamako. Elle est propriétaire d'un restaurant-galerie de luxe, le San-Toro, et d’une maison d’hôtes pour touristes ou riches Maliens, le Djenné, qu’elle a fait construire avec des matériaux locaux.




Articles les plus lus