Mali : excédés par les attaques, Minusma et Barkhane veulent accroitre leurs effectifs

Par Gary SLM
Publié le 07 juin 2016 à 13:37 | mis à jour le 07 juin 2016 à 13:37

La Minusma et l'opération militaire française Barkhane entendent revoir à la hausse leurs effectifs engagés dans la pacification du nord malien. Cette décision de renforcement de la présence militaire internationale fait suite aux attaques intensives des groupes armés qui ont ciblé aussi bien les forces internationales que l'armée malienne ces derniers temps, à en croire Le Monde.

Minusma et Barkhane revus à la hausse selon Paris et l'ONU

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) et la force française de l'opération Barkhane sont vraiment dans une impasse au Nord-Mali. En effet, malgré la débauche d'énergie de ces forces internationales, les attaques à répétition des groupes terroristes viennent véritablement saper tous les efforts de rétablissement de la paix et de la sécurité au Mali. C'est donc dans le but d'annihiler toutes ces velléités d'attaques que les autorités françaises et onusiennes ont décidé d'accroitre leurs effectifs.

Ainsi, Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU, souhaite envoyer 2 500 soldats et policiers supplémentaires. Même son de cloche pour les autorités françaises qui envisagent de revoir à la hausse leur effectif actuel de 3 500 hommes. Cette harmonisation de la stratégie militaire semble avoir été savamment préparée par ces soutiens internationaux du Mali. Au-delà des moyens humains, ceux-ci entendent également déployer de la logistique hyper-sophystiquée sur le terrain afin de porter l'estocade à ces groupes armés jihadistes qui semblent avoir pignon sur rue ces derniers temps.


Cette information s'annonce donc comme un véritable ouf de soulagement pour les autorités et l'ensemble du peuple malien. Notons que les militaires français de Barkhane, les Casques bleus de la Minusma et les Forces Armées Maliennes (FAMA) ont été la cible de plusieurs attaques qui ont causé de multiples pertes en vies humaines dans leurs rangs. Un accroissement des effectifs et de la logistique viendra à coup sûr booster l'efficacité militaire de ces forces engagées pour la libération du Mali.