Côte d'Ivoire : guerre au RHDP, Fabrice Sawegnon et Akossi Bendjo se disputent le Plateau

Par Gary SLM
Publié le 20 juillet 2016 à 13:14 | mis à jour le 20 juillet 2016 à 13:14

Fabrice Sawegnon est déterminé à en découdre avec Akossi Bendjo pour les municipalités au Plateau. À cet effet, le patron de Voodoo Communication s'active pour rassembler le maximum de soutien à sa suite. Mais de son côté, l'actuel maire du Plateau entend conserver son fauteuil. La guerre est donc ouverte entre le RDR et le PDCI à travers ces personnalités, à en croire Jeune Afrique.

Sawegnon (RDR) - Bendjo (PDCI), qui pour diriger le Plateau ?

Fabrice Sawegnon (44 ans) et Noël Akossi Bendjo (65 ans) ne manquent désormais aucune occasion pour se lancer des piques. L'enjeu de cette guerre ouverte est la mairie du Plateau, la cité administrative. Ainsi, chaque camp affûte ses armes pour porter l'estocade à son adversaire, le moment venu. C'est dans cette veine que l'Ivoiro-Béninois Sawegnon a apporté, ce mardi, une contradiction cinglante à son adversaire : « Je ne fais pas de politique. Nous sommes engagés dans une mission de développement. L’ambition est de rendre au Plateau son lustre d’antan. » Le communicant du président Ouattara répondait ainsi à une diatribe de son ainé Bendjo.

De son côté, Noël Honoré Charles Akossi Bendjo est également en train de multiplier des initiatives pour étouffer son fougueux challenger. Pour ce faire, le patron de la Fondation Benianh International a été très incisif vis-à-vis de ce dernier : « J'ai une commune à bâtir. Je n'ai pas le temps de m'occuper d'un petit gamin qui s'essaie à la politique. Les élections c'est dans deux ans. Il va voir qui est qui. »


Le ton est donné. Chaque camp dézingue l'autre pour appâter les 32 000 électeurs de la commune du Plateau. Dans ce combat fratricide entre les deux personnalités issues du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), le président ivoirien entend jouer la carte de la neutralité. « The best win (que le meilleur gagne) » semble dire Alassane Ouattara pour éviter une explosion du RHDP avant l'heure.