Burkina-Faso : le Gl Zida dans la tourmente

Par Gary SLM
Publié le 27 juillet 2016 à 17:29 | mis à jour le 27 juillet 2016 à 17:29

Le Gl Yacouba Isaac Zida, ex-Premier Ministre de la transition burkinabè, est accusé de "coups et blessures" et "homicide" lors de la répression qui a suivi l'insurrection du peuple burkinabè par l'ex garde prétorienne de Blaise Compaoré.

Le Gl Zida rattrapé par son passé

Le Gl Zida était le n°2 de la transition au Burkina-Faso. Lors des opérations sur le terrain le 30 Octobre 2014, les éléments de l'ex régiment de sécurité présidentielle (RSP) sous sa direction (il était le chef de corps), ont "tiré d’abord en l’air, puis ont ouvert le feu en tirant à balles réelles dans la foule" au niveau de l’hôtel palace, hôtel Laïco à l’intersection des boulevards Mouhamar Kadhafi et Pascal Zagré, selon le rapport de la commission d'enquête.

"Cela a perduré jusqu’au niveau du siège de la direction générale des douanes de Ouaga 2000. Il en a été de même lorsque les manifestants étaient parvenus vers le siège de BF1 TV. Quarte (4) personnes ont trouvé la mort sur le trajet, de nombreuses autres ont été blessées dont certains par balles réelles", poursuit le rapport. Ce qui fait de facto du Général Zida un « mis en cause eu égard aux éléments de preuves et aux circonstances. »


Aujourd'hui, M. Zida est en exil au Canada. En rappel, les événements du 28 octobre au 02 novembre 2014 ont fait officiellement 32 morts et 242 blessés.