Mali - France : face au chaos, IBK va chercher du réconfort chez Hollande

IBK a effectué une visite éclair à Paris, ce mercredi 27 juillet, pour y rencontrer François Hollande. Au cours d'une audience à lui accordée, le président malien a été assuré de son soutien par son homologue français. Le président Keïta entend ainsi venir à bout du terrorisme qui ne fait que défigurer son pays, selon RFI.

IBK se fie à Paris pour vaincre le terrorisme

Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a été reçu ce mercredi sur les bords de la Seine par le président François Hollande. En effet, le président malien justifie cette visite à Paris par la montée vertigineuse de la violence au Malibâ. Les actes terroristes et autres attaques contre les forces maliennes et internationales ont achevé de convaincre que le Mali est véritablement dans la tourmente. C'est ainsi que le président français a entendu son cri de coeur et lui a réitéré son soutien dans la lutte contre le terrorisme. Tout comme en France, ce fléau ne cesse de prendre de plus en plus d'ampleur dans la zone sahélienne.

En outre, les affrontements communautaires de la semaine dernière sont vus par Kankeletigui comme des obstacles à la paix. Mais le chef d'État malien reste tout de même optimiste : « Je crois que là, c’est stabilisé. Nos frères de Kidal ont compris et je pense que les jours à venir, nous indiquerons plus clairement que ce genre d’affrontements fratricides ne sont pas de mises lorsque l’on cherche aujourd’hui un apaisement général et une réconciliation générale au Mali. Et très rapidement, tout va rentrer dans l’ordre. »

Notons que l'armée française est engagée, depuis janvier 2013, aux côtés de celles malienne et onusienne pour combattre les jihadistes au Nord-Mali. De Serval à Barkhane, l'opération française se poursuit sur le terrain pour pacifier toute la zone infestée du Sahel.C'est revigoré par ce soutien que le président malien appelle rapidement à l'application intégrale de l'accord de paix d'Alger.