Côte d’Ivoire : Crise au RHDP, Guillaume Soro décide de ne pas se laisser faire

Par Gary SLM
Publié le 11 août 2016 à 16:37 | mis à jour le 11 août 2016 à 16:37

Guillaume Soro a effectué un voyage de 24 heures, le mardi dernier, à Daoukro pour y rencontrer le président Bédié. Ce voyage du PAN intervient après la sortie du ministre de l'Intérieur à la cérémonie de pardon à Bouaké. L'ancien premier ministre se sent désormais ferme et courageux pour affronter ses adversaires.

Guillaume Soro bande ses muscles après sa rencontre avec Bédié

Guillaume Soro a juste laissé passer quelques jours avant de sortir de son silence. En effet, une crise de succession larvée est en train de faire rage entre alliés du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Ainsi, face aux insinuations à peine voilées tenues la semaine dernière par Hamed Bakayoko, l'ancien secrétaire général de la FESCI s'est voulu très incisif. De retour d'une rencontre avec Henri Konan Bédié à Daoukro, Soro a déclaré, dans un tweet : « Le Président Bédié a partagé son expérience à la tête de l’Assemblée nationale de Côte d'Ivoire et m'a prodigué de sages conseils: Patience, Tolérance, Paix! Je remercie le Président Bédié pour son affection et son soutien. » Puis il ajoute : « Cap maintenant sur Abidjan où le boulot n'attend pas. Restons stoïques ! »


Cette rencontre avec Bédié semble avoir revigoré l'ex-chef de la rébellion ivoirienne qui penserait à ne pas se laisser faire. Mais de quelle manière entend-il rester ferme et courageux face à l'adversité ? Tandis que son hôte de Daoukro prône patience, tolérance et paix, Guillaume Kigbafori Soro parle plutôt de stoïcisme. N'y a-t-il donc pas une dichotomie entre les conseils à lui prodigués et l'attitude qu'il entend adopter dorénavant ? Quoi qu'il en soit, la présidentielle de 2020 approche à grands pas et les potentiels candidats, y compris leurs sympathisants affûtent déjà leurs armes. Les escalades verbales, la surenchère, les tractations souterraines, la course aux alliés, tout semble y passer. Néanmoins, en attendant cette date fatidique, beaucoup d'eau pourrait couler sous le pont et changer la donne.




Articles les plus lus