Côte d'Ivoire / Université de Korhogo : grève illimitée des Enseignants-Chercheurs

Par Gary SLM
Publié le 01 septembre 2016 à 12:22 | mis à jour le 01 septembre 2016 à 12:22

Les Enseignants-Chercheurs de l'Université de Korhogo ont entamé une grève illimitée depuis le lundi 29 Août 2016 dernier. Réunis au sein de la Coordination Nationale des Enseignants et Chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), les Enseignants-Chercheurs réclament le paiement de leurs primes de responsabilité.

L'Université de Korhogo en grève pour non paiement des primes de responsabilité

Après Daloa, c'est autour de l'Université Pelefero Gon Coulibaly de Korhogo (UPGC), au nord de la Côte d'Ivoire, d'entrer en grève illimitée pour non paiement des primes de responsabilité. La section CNEC de ladite Université a décidé de radicaliser la grève parce qu'après plusieurs interpellations, les autorités académiques de Korhogo n'ont pas donné une suite favorable à leurs requêtes.

Le Secrétaire général de la CNEC de l'UPGC, Dr Frédéric Mobio, précise ici la situation : “Ce que nous revendiquons (…) c’est le paiement des primes de responsabilité de 2016” a t-il dit tout sèchement, avant de rappeler les autres points de revendication : “le paiement des arriérés des primes de 2014, les commissions d’examens de 2015, la démission de l’agent comptable de l’Université de Korhogo”, ainsi que la dénonciation de l’”irrégularité (du délai) de paiement des salaires” pouvant “aller jusqu’au 10 du mois”.

Se montrant coopérant avec ruse, le président de l'Université PGC de Korhogo avait promis « trouver un règlement rapide et pacifique aux revendications et préoccupations des enseignants-chercheurs ». Mais, la roublardise ayant primé, les Enseignants et Chercheurs ont repris de plus belle la grève à cause du “non-respect des promesses” du Président de l’université de Korhogo, selon le secrétaire général.


Espérons que l'Université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan ne va rentrer dans la danse vu que les Heures Complémentaires des Enseignants-Chercheurs ne sont pas encore payées depuis le mois de juin dernier. De quoi à interpeller le nouveau président de l'Université FHB, le Pr Abou Karamoko à ne pas suivre la voie de ses homologues des autres Universités de Daloa et de Korhogo.




Articles les plus lus