Cameroun : A Kerawa, l'armée camerounaise neutralise Boko Haram

L'armée camerounaise a remporté une sacrée victoire sur les islamistes de Boko Haram. C'était lors d'un combat acharné, ce jeudi à Kerawa, entre les combattants de la secte et les militaires. En dépit de la violence des combats, les forces camerounaises ont su imposer leur suprématie.

L'armée camerounaise contre Boko Haram, une victoire qui en dit long

L'armée camerounaise est décidée à ne plus laisser entrer les combattants de Boko Haram sur son sol. A cet effet, le ministre de la Défense Joseph Beti Assomo a instruit l'état-major quant à une vigilance accrue. Cette vigilance a permis aux soldats positionnés à la frontière nigériane d'intercepter une cohorte d'islamistes. Un violent affrontement s'en est suivi et les forces camerounaises ont pris le dessus. Ainsi que le confirme une source militaire, sous couvert de l'anonymat : « Des éléments lourdement armés de la secte nigériane Boko Haram, ont attaqué nos positions, tôt ce jeudi matin à Kerawa. » Avant d'ajouter : « Les affrontements à l’arme lourde ont duré plusieurs heures. Les assaillants ont été repoussés après d’intenses combats. Nous n’enregistrons pas de pertes dans nos rangs. » Le bilan provisoire de ce combat serait d'une dizaine de morts côté islamistes et d'un soldat blessé.

Cette victoire de la grande muette sur ces terroristes vient en appoint à d'autres actions menées dans l'Extrême-Nord du Cameroun. Des opérations similaires ont été menées à Kolofata et à Mora, suite aux informations provenant des grandes oreilles. Ces dernières ont permis de mettre le grappin sur des présumés combattants de la secte. De même, « plusieurs motos sans facture ont été saisies et sont actuellement, gardées au commissariat de Mora », selon l'officier supérieur.

Notons que le 23 août dernier, le leader contesté Abubakar Shekau aurait été mortellement atteint lors d'un raid du FMM. Mais avec les combats d'hier, Boko Haram démontre que sa capacité de nuisance est intacte. Par conséquent, la Force multinationale mixte (FMM) et les armées des pays concernés sont invitées à redoubler de vigilance. Le dévouement des Forces armées camerounaises en donnent une illustration très éloquente.