Boko Haram : les camps Shekau et Barnaoui s'affrontent, plusieurs morts

Par Gary SLM
Publié le 08 septembre 2016 à 15:16 | mis à jour le 08 septembre 2016 à 15:16

La guerre larvée entre Shekau et Barnaoui a fini par éclater au grand jour. C'est que les combattants des deux factions de la secte islamiste se sont affrontés, ce jeudi, dans l'État de Borno. Cette guerre de leadership a tourné en faveur des combattants d'Al Barnaoui, le nouveau chef nommé par l'EI.

Le camp Shekau plie l'échine devant Barnaoui

Le camp Abubakar Shekau est véritablement dans la tourmente depuis son éviction. En effet, après avoir été destitué par Daech, ce chef jihadiste semble désormais à découvert. Ainsi, ses positions de la zone de Monguno ont été attaquées, ce jour, par la faction dirigée par Abou Mosab Al Barnaoui, le nouveau leader de Boko Haram, nommé par Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de Daech. À en croire des témoins sur place, cette offensive a été fatale à plusieurs combattants du leader contesté : « À Yele, les assaillants ont tué trois hommes du camp Shekau. Ils en ont tué aussi plusieurs à Arafa. »


Ainsi, ce revers du camp de Darul Tawhid dénote l'isolement dont il fait l'objet en ce moment. C'est que l'État Islamique (EI) auquel son organisation a fait allégeance l'a évincé pour ses méthodes jugées trop extrémistes. Et depuis, c'est la descente aux enfers qui commence pour lui. Lors d'un raid de l'armée nigériane sur la forêt de Sambisa, le 19 août dernier, il avait été grièvement blessé. La lutte intestine de ce jeudi prouve que la fracture est consommée au sein de Boko Haram. La Force multinationale mixte (FMM) pourrait donc profiter de cette dissension pour porter l'estocade à cette hydre qui a provoqué la mort d’au moins 20.000 personnes et fait plus de 2,6 millions de déplacés.