Côte d'Ivoire : les dates du référendum et des Législatives connues

Les dates tant attendues en Côte d'Ivoire du référendum et des Législatives viennent d'être confirmées par le Gouvernement ivoirien hier mercredi 14 septembre 2016, lors du Conseil des Ministres qui s'est tenu au Palais présidentiel d'Abidjan.

le référendum et les Législatives pour très bientôt

Ces dates étaient très attendues en Côte d'Ivoire. Il s'agit du référendum et des Législatives. Le Conseil des Ministres qui s'est tenu hier mercredi 14 septembre 2016, au Palais présidentiel du Plateau à Abidjan, a livré les secrets de ces événements majeurs. Le porte-parole du gouvernement, M. Bruno Nabagné Koné a fait les précisions suivantes: “Jusqu’à aujourd’hui, Il n’y a pas de changement ni au niveau du gouvernement, ni au niveau de la Commission électorale indépendante (CEI) relativement aux dates prévues pour l’organisation du référendum et pour la tenue des élections législatives”, a t-il fait savoir.

Pour rappel, le référendum constitutionnel en Côte d’Ivoire est maintenu pour le mois octobre et les élections législatives en novembre. Les dates n'ayant donc pas changé comme on le constate, nul besoin de s'inquiéter des aspects techniques liés à la tenue de ces deux échéances électorales. Toutefois, pour être réaliste, bien de choses restent à être réglées pour garantir le bon déroulement du référendum et des Législatives. La nouvelle Constitution devra passer en Conseil des Ministres pour être amendée, et les partis devront sortir leurs candidats en lice pour les Législatives...

Le plus important reste la situation politique qui prévaut au pays quant au forcing que veut encore faire M. Alassane Dramane Ouattara contre la Constitution des Ivoiriens et les mêmes arrangements électoralistes qui ne concernent que les membres du RHDP et Affi N'guessan et ces 22 camarades de partis politiques. Le camp très important des vrais pro-Gbagbo en prison, en exil, à la CPI et tapis dans l'ombre ne s'est pas encore prononcé. Cette avalanche mérite d'être aussi prise en compte dans les calculs politiciens des bureaux du Palais...