Côte d'Ivoire : Kandia Camara en pleine riposte "sauvage"

Par Gary SLM
Publié le 07 octobre 2016 à 16:51 | mis à jour le 07 octobre 2016 à 16:51

Kandia Camara, Ministre de l'Education nationale, avait fait la promesse de réserver une riposte « sauvage » et « inoubliable » aux instituteurs et directeurs qui suivraient le mot d'ordre du MIDD. La pagaille dans le Primaire a débuté...

Kandia Camara et la sanction "sauvage"

Face à leur ministre Kandia Camara, le Mouvement des Instituteurs pour la Défense de leurs Droits (MIDD), conduit par l'intrépide Mesmer Komoé, tient le bon bout jusqu'à présent. Les cours ne sont même plus soupçonnés les mercredis pour penser les faire à plus forte raison ce jour là.

Constatant que le terrain des instituteurs lui échappe amèrement, Kandia Camara a porté la sanction "sauvage" suivante : 47 directeurs d’écoles primaires ont été sanctionnés d'une révocation de postes annuels suivie de mutations.

Mais, c'est mal connaître les militants et les leaders du MIDD qui vont tout de suite réagir pour montrer à cette dame aux mesures sauvages, qu'ils ne vont point plier l'échine : « Les mesures arbitraires ne nous feront pas fléchir », a déclaré Mesmin Comoé,affecté à Minignan (Odienné), comme sanction, mais qui est encore à Abidjan.

Les dernières indiscrétions font état de ce que par solidarité et sens élevé du syndicalisme, tous les instituteurs conscients de Côte d'Ivoire vont bientôt tous aller se faire révoquer et muter en bloc par Kandia Camara un mercredi sans faire bien évidemment cours.


Leur slogan ce jour là sera "Nous pas bouger, nous pas faire cours mercredi!". Espérons que cela est une vue de l'esprit, sinon ce serait vraiment dommage et "inoubliable" pour un Etat qui aspire à la modernité.