Côte d'Ivoire - Constitution : le jeu trouble de Bamba Moriféré

Bamba Moriféré se dit très remonté contre le projet du président Ouattara de doter la Côte d'Ivoire d'une nouvelle Constitution. Pour ce faire, le président du RPCI ne cesse d'appeler les Ivoiriens à aller « massivement voter "non" au référendum ». Malgré toute sa débauche d'énergie, certains observateurs continuent de douter de sa sincérité.

À quoi joue Bamba Moriféré ?

Pr Bamba Moriféré ne cesse de faire des déclarations tonitruantes pour fustiger l'initiative d'Alassane Ouattara d'entrée dans une 3e République. Au-delà du principe, c'est surtout la procédure mise en oeuvre par le chef de l'État ivoirien qui est dénoncée par le président du Rassemblement du peuple de Côte d'Ivoire (Rpci, opposition). Ainsi, en sa qualité de porte-parole du Collectif démocratique de Côte d'Ivoire (Code) il n'a cessé de marteler : « Lorsqu'on élabore une nouvelle Constitution, on convoque une assemblée constituante ou on met en place une commission constitutionnelle. Or nous constatons que le président de la République s'est assis tout seul ! » Puis, il ajoute : « Nous ferons tout pour empêcher Ouattara d'arriver à ses fins en appelant la population à voter massivement pour le "non". »

Qu'à cela ne tienne! Mais certains faits et propos semblent trahir cet ancien compagnon de Laurent Gbagbo et désormais farouche opposant à la Constitution. Dès l'accession de Ouattara à la Magistrature suprême, le professeur Bamba Moriféré avait déclaré : « Nous attendons simplement que le président Ouattara mette en œuvre son programme. C’est sur la base de ce programme que nous lui avons apporté notre soutien. » La politique est certes la saine appréciation des réalités du moment, mais une logique s'impose tout de même. Le professeur ne peut pas dire vouloir soutenir un programme et en même temps s'opposer à sa mise en oeuvre. Car dans ses "solutions", ADO avait déjà exprimé sa volonté de doter la Côte d'Ivoire d'une nouvelle Constitution.

Bamba Moriféré, un pion du pouvoir dans l'opposition ?

De même, la fille de l'opposant, c'est-à-dire Affoussiata Bamba-Lamine, est ministre dans le gouvernement de Ouattara. Bamba Yacouba, l'ancien porte-parole de la CEI et l'une des pièces maîtresses de la victoire d'ADO, est également son neveu. Ce serait donc se faire hara-kiri que de combattre un régime dans lequel ses très proches parents jouent un rôle décisif et déterminant. Des faits récents attestent que cette ancienne figure de proue de la Gauche ivoirienne ne saurait se poignarder elle-même.

Aussi, d'aucuns franchissent le pas pour dire que Bamba Moriféré serait dans son rôle. Se mettre du côté des opposants pour saborder tous leurs plans qui pourraient mettre à mal la gouvernance Ouattara. Son appel aux Ivoiriens à aller massivement au référendum, même si c'est pour voter non, s'inscrirait dans cette logique. Cette stratégie consisterait simplement à gonfler le taux de participation pour montrer que les Ivoiriens ont massivement adhéré au projet. Alors que certains opposants voudraient un boycott pur et simple de ce référendum, car l'organe électoral serait inféodé au pouvoir.

Les spéculations vont bon train, les séances parlementaires au sujet de l'avant-projet de Constitution aussi. Vu la façon dont les choses se déroulent, la rentrée dans une 3e République est quasiment acquise pour Alassane Ouattara.

Iyad Ag Ghali revendique l'attentat contre les soldats français

Iyad Ag Ghali revendique l'attentat contre les soldats français

11:19

Le GSIM, du jihadiste Iyad Ag Ghali, a revendiqué ce vendredi, l'explosion de la mine artisanale […]

10:37
Dialogue suspendu, les deux camps ne s’accordent pas

Dialogue suspendu, les deux camps ne s’accordent pas

La crise au Togo est visiblement loin de son épilogue. Le dialogue politique entamé entre pouvoir […]

10:26
Elections sénatoriales, les candidats pas pressés de s'inscrire

Elections sénatoriales, les candidats pas pressés de s'inscrire

C'est à un véritable désert que l'on a assisté ce vendredi, premier jour de dépôt des […]

19:59
Idriss Déby offre la grâce présidentielle à 295 prisonniers

Idriss Déby offre la grâce présidentielle à 295 prisonniers

Au Tchad, le président Idriss Déby a usé du pouvoir que lui confère la Constitution pour gracier […]

19:47
5 réfugiés congolais tués par la police rwandaise dans un camp

5 réfugiés congolais tués par la police rwandaise dans un camp

Ce vendredi, la police rwandaise a annoncé la mort de 5 réfugiés congolais lors d'une […]

+