CIV - BF : Affaire Soro-Bassolé, un expert allemand pour authentifier les écoutes

Par Gary SLM
Publié le 17 octobre 2016 à 13:38 | mis à jour le 17 octobre 2016 à 13:38

L'affaire Soro-Bassolé est loin d'avoir atteint son épilogue. La justice burkinabè a commis Hermann Künzel, un expert allemand afin d'analyser les écoutes téléphoniques incriminées.

Le couple Soro-Bassolé pas encore sorti de l'ornière

L'affaire des écoutes téléphoniques qui avait planté les relations ivoiro-burkinabè a refait surface. En effet, le 5 octobre dernier, le juge François Yaméogo du tribunal militaire du Faso a délivré une ordonnance aux fins d'authentification de multiples conversations téléphoniques dont celle impliquant le duo Soro-Bassolé. Ainsi, parmi les fichiers à examiner, l'on note « 3. Soro to Bassole as at 22h11 », « 5. Bassole to Guillaume Soro as at 270915 22h59 » et « 7. Bassole to maj Damiba as at sep 12h08 ». Tous ces enregistrements seront donc passés au crible afin de déterminer le degré d'implication des mis en cause dans la tentative de putsch de Diendéré en septembre 2015.

Mais plutôt que de se focaliser sur la vérité qui pourrait éclater enfin au grand jour, les proches de Djibrill Yipènè Bassolé y voient une main occulte américaine. Pour ces derniers, l'utilisation de l'anglais pour désigner lesdits fichiers est un indice qui ramène aux services secrets américains. Mais jusque-là, la Maison-Blanche tente de se laver de cette affaire : « Nous ne sommes pas impliqués. »


Notons que depuis le 12 novembre 2015, une conversation téléphonique circule sur la toile. Il s'agit d'un dialogue entre deux personnes dans laquelle l'une donne des instructions à l'autre pour faire aboutir une tentative de putsch perpétrée au Burkina Faso par l'ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), ancienne garde prétorienne du président déchu, Blaise Compaoré. Ces deux interlocuteurs étaient présentés comme Guillaume Soro, le PAN ivoirien et Djibrill Bassolé, ex-ministre burkinabè des Affaires étrangères. Mais jusque-là, les mis en cause ne font que nier l'authenticité de cet enregistrement. Avec cette authentification ordonnée par la justice burkinabè, tous les observateurs de la vie politique burkinabè retiennent leur souffle.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Le beau geste de Carmen Sama envers Kedjevara