Sénégal : "Le Plan Sénégal émergent", une utopie pour Abdoulaye Wade

Par Gary SLM
Publié le 21 octobre 2016 à 17:45 | mis à jour le 21 octobre 2016 à 17:45

Abdoulaye Wade ne manque aucune occasion pour lancer des piques à Macky Sall. Invité par l'Association des étudiants de Sciences Po pour l'Afrique (Aspa), l'ancien président sénégalais a vertement critiqué les choix politiques de son successeur. De même, il ne croit pas du tout au Plan Sénégal émergent (PSE) initié par ce dernier.

Abdoulaye Wade dézingue Macky Sall

Il ne fait l'ombre d'aucun doute qu'Abdoulaye Wade ne veut lâcher Macky Sall d'une semelle. En effet, toute occasion est bonne pour l'économiste Wade de rattraper les «errements» de son ancien Premier ministre. Ainsi, lors d'une intervention à Science Po, l'ancien président sénégalais s'est prononcé sur l'émergence du Sénégal version Sall : « Ma seule critique du Plan Sénégal émergent est qu’il n’y pas de Plan Sénégal émergent. Un plan, il faut que ce soit un plan, avec des objectifs et des moyens pour y arriver. » À en croire le père du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), le PSE tel qu'initié par les actuels dirigeants sénégalais est une pure utopie, car n'étant fondé sur aucune base solide. Aussi, par comparaison, «Sopi» a évoqué son «plan Omega» qui se voulait très prometteur du moment où il était aux affaires.

Bien entendu, le fondateur du Parti démocratique sénégalais (PDS) n'est plus en odeur de sainteté avec son ancien allié. Cette rupture s'est exacerbée avec l'incarcération de Karim Wade, le fils du Guorgui (vieux), pour enrichissement illicite. Et donc étant dans le camp des opposants, ses critiques envers le pouvoir sont de plus en plus virulentes. Éprouvé par le poids de l'âge (90 ans), Me Wade n'a pourtant rien perdu de sa verve langagière. Et malgré le fait qu'il soit installé désormais dans sa résidence française, il soutient régulièrement son parti, le PDS. Mieux, il manoeuvre pour que son fils Karim soit unanimement porté par le parti lors de la prochaine présidentielle.


Notons que l'ex-président s'est prononcé sur le thème « Les grands défis économiques pour l’Afrique » à l’amphithéâtre Emile Boutmy. Il y a véritablement abreuvé ses filleuls de l'Aspa de son immense connaissance dans divers domaines.




Articles les plus lus