CIV - France : Manuel Valls à Abidjan dimanche, jour du référendum

Par Gary SLM
Publié le 27 octobre 2016 à 18:25 | mis à jour le 27 octobre 2016 à 18:25

Manuel Valls sera sur les bords de la lagune Ébrié, le dimanche 30 octobre, pour une visite officielle, dit-on. Mais là où cette visite fait grincer quelques dents, c'est qu'elle coïncide avec le référendum constitutionnel contesté par l'opposition.

Manuel Valls viendrait-il garantir le «OUI» à Ouattara ?

Les visites officielles de Manuel Valls dans plusieurs pays africains avaient été programmées par Matignon il y a belle lurette. Ainsi, plusieurs destinations ouest-africaines étaient marquées dans l'agenda du Premier ministre français. Après la visite effectuée au Sénégal, le 23 septembre dernier, voilà que Valls entame une nouvelle pérégrination africaine qui le conduira successivement au Togo, au Ghana puis en Côte d'Ivoire. L'étape ivoirienne interviendra le dimanche 30 octobre 2016.

La présence du chef du gouvernement français en terre ivoirienne ne sera pas de tout repos. Hormis la visite bien marquée et très remarquée aux forces françaises à Abidjan, le collaborateur de François Hollande prendra part à un dîner en compagnie de la communauté française d'Abidjan. Il inaugurera ensuite des installations d’alimentation à Songon, dans la banlieue abidjanaise, avant de visiter la chocolaterie Cémoi située dans la zone industrielle de Yopougon. Enfin, il aura une rencontre avec des professionnels du secteur du Cacao avant d'être reçu en audience par Alassane Ouattara.


Ces visites pourraient paraître normales eu égard aux bonnes relations qu'entretiennent la France et la Côte d'Ivoire. Mais là où le bât blesse, c'est que le Premier ministre français arrive en Côte d'Ivoire le jour du référendum. Alors que cette rentrée dans une 3e république crée déjà une tension survoltée. Tandis que le président ivoirien appelle à adopter la nouvelle Constitution, ses opposants appellent à un boycott actif. Cette présence des autorités françaises aux côtés de celles ivoiriennes fait ainsi dire à certains observateurs que Valls serait venu donner un coup de main à Ouattara pour favoriser la victoire du «Oui» lors du scrutin référendaire. Aussi, les forces françaises en Côte d'Ivoire pourraient épauler celles ivoiriennes pour mieux étouffer les contestations annoncées de l'opposition. Sinon comment comprendre cette coïncidence des calendriers qui semble être savamment orchestrée ? Le temps nous situera...