Mali : Un soldat français meurt dans une explosion au Nord-Mali

La guerre antiterroriste lancée par les forces internationales au Nord-Mali est visiblement loin de son épilogue. Un soldat français vient de perdre la vie après le passage de son véhicule blindé sur une mine, ce vendredi. Toutes les autorités aussi bien françaises que maliennes sont très émues par la mort de cet autre militaire de Barkhane.

Un soldat français tombé au champ d'honneur

Selon un communiqué dont copie nous est parvenue, un soldat français vient de succomber à ses blessures. En effet, lors d'une patrouille au Nord-Mali, un véhicule blindé de la force Barkhane a sauté sur un engin explosif. La forte déflagration a été fatale à un sous-officier du 515e régiment, dans la nuit du 4 au 5 novembre. Ainsi que l'annonce l'Élysée : « Le Président de la République a appris avec émotion la mort, la nuit dernière, d'un sous-officier du 515e régiment du train de la Braconne des suites des blessures reçues lors de l'explosion d'une mine hier après-midi au passage de son véhicule blindé en opération au nord du Mali. »

Très affecté par cet autre décès, le président François Hollande salue le sacrifice de ce soldat tombé au champ d'honneur. Par ailleurs, il réitère sa confiance et sa fierté à l'ensemble des forces françaises engagées dans la lutte antiterroriste.

Notons que Barkhane est une opération conduite par l'armée française, lancée depuis le 1er août 2014 en remplacement de Serval. Elle est actuellement commandée par le général de division François-Xavier Le Pelletier de Woillemont. Elle vient en soutien au pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso. Mais dans l'accomplissement de cette périlleuse mission, plusieurs soldats français ont déjà payé de leur vie. N'empêche que les autorités françaises sont décidées à venir à bout des groupes armés terroristes et autres narcotrafiquants qui pullulent dans ce vaste désert du nord du Mali.