Côte d'Ivoire : les instituteurs et la Ministre Kandia Camara vers un terrain d'entente

Par Gary SLM
Publié le 23 novembre 2016 à 17:30 | mis à jour le 23 novembre 2016 à 17:30

Les instituteurs réunis au sein de l’Intersyndicale de l’Enseignement Préscolaire et Primaire de Côte d’Ivoire (ISEPP-CI), ont entamé depuis quelques jours des négociations avec le gouvernement par le biais de leur tutelle, la Ministre de l'Education, Kandia Camara.

Kandia Camara et les instituteurs vers l'apaisement

Pour faire baisser la tension sociale, les instituteurs ont engagé dans des négociations avec le gouvernement ivoirien. Ces négociations semblent fructueuses au point où les premiers cités n'ont pas hésité à demander à Kandia Camara de « lever toutes les sanctions prises contre les enseignants », dans une déclaration : « L’ISEPP-CI invite le gouvernement à lever toutes les sanctions prises contre les enseignants et à arrêter toutes les tracasseries et intimidations pour un dialogue sain et constructif », a déclaré le porte-parole de l’intersyndicale, David Bli Blé, à la télévision nationale.

Visiblement décidées à aller à l'apaisement pour le bonheur des élèves, les deux parties ont convenu d'approfondir ces négociations par « la tenue imminente d’un séminaire ne pouvant excéder trois jours, à l’occasion duquel des points seront examinés en vue de solutions adéquates », a indiqué David Bli Blé. « Pour donner une chance aux négociations engagées », l’ISEPP-CI, dont fait partie le Mouvement des instituteurs pour la défense de leur droit (MIDD, principal syndicat de l’enseignement primaire public) a, par la voix de son porte-parole « réitéré sa suspension du mot d’ordre de boycott des cours de mercredi », appelant les enseignants « à assurer ces cours jusqu’au règlement définitif de cette question ».

Comme on le voit, la paix n'est pas loin de s'établir définitivement entre les deux parties ce que l'on a toujours souhaité, au lieu de la communication "sauvage" qui avait initié et enflammé les débats entre Kandia Camara et les instituteurs.



Articles les plus lus