Chine : l'hégémonie de l'économie chinoise, gage d'une stabilité mondiale

Le tableau dépeint par la Conférence centrale de travail économique du gouvernement chinois sur l'économie mondiale n'est nullement reluisant. Lors de ces assises récemment tenues à Beijing, les conférenciers ont souligné avec « certitude » que le terme « chaos » est, pour beaucoup de pays, devenu un mot-clé de l'inventaire de la situation en 2016. La situation internationale a connu des impacts considérables et les ressources de la planète sont limitées. Dans ce contexte, le fait que l'économie chinoise continue sur une voie de stabilité et de progrès a sans aucun doute insufflé un supplément de confiance dans le monde.

L'économie chinoise, le moteur de la croissance économique mondiale

La Conférence centrale de travail économique a posé un véritable diagnostic de l'économie mondiale. En effet, dans la poursuite du travail, la tonalité générale de progrès dans la stabilité est un principe important de gouvernance du pays, mais aussi une méthodologie pour faire un bon travail économique. Ainsi, la stabilité est la tonalité principale. La stabilité est aussi la situation générale. Elle est donc une condition préalable à tout progrès constant dans les domaines clés. Et ce n'est qu'en l'assurant qu'on peut aller de l'avant.

Du point de vue du monde, la Chine insiste sur le progrès en assurant la stabilité. Ce qui permettra de garantir l'offre d'« opportunités » à l'économie mondiale. Depuis 2016, l'économie chinoise est globalement caractérisée par une stabilité et un ralentissement, avec une tendance à l'amélioration, une activité économique maintenue dans une fourchette raisonnable et une qualité et une efficacité améliorées.

Stephan Roach, professeur à Yale et ex-président de Morgan Stanley Asie, a récemment souligné que la contribution de la Chine à la croissance mondiale a augmenté, représentant plus de 50% de la somme de celle de tous les pays développés. Ce qui fait encore de la Chine, le plus important moteur de la croissance économique mondiale. Ensuite, la situation globalement stable de l'économie chinoise, la poursuite des progrès et la poursuite de l'approfondissement de la réforme structurelle de l'offre apporteront davantage de dividendes au développement économique des différents pays.

L'économie chinoise, une recette à partager à l'échelle planétaire

S'agissant de l'économie chinoise actuelle, en termes de volume, sa poursuite de la recherche de progrès permettra d'offrir aux différents pays, un marché mondial plus large, davantage de capitaux adéquats, une plus grande richesse de produits et d'opportunités de coopération plus précieuses. Le fait que la Chine adhère au concept de progrès dans la stabilité permet d'offrir au monde un approvisionnement « ordonné » dont il a tant besoin.

Du G20 à l'APEC, la Chine s'est attachée, dans les diverses plateformes mondiales et régionales, à encourager la communauté internationale à travailler ensemble pour trouver un bon moyen de sortir de la récession économique mondiale, de stimuler le commerce et les investissements mondiaux, de promouvoir activement la libéralisation et la facilitation du commerce et de promouvoir l'intégration économique régionale.

En ce sens, la prochaine étape de l'économie chinoise qui la verra gagner en stabilité, permettra aussi à la gouvernance économique mondiale de gagner en puissance. L'adhésion de la Chine au principe de progrès dans la stabilité va aussi permettre au monde de créer davantage d'« approches » d'approvisionnement. Dans le développement futur, l'expérience de la Chine sera l'un des facteurs les plus importants et les plus créatifs de l'expérience du monde.

Comme l'a écrit l'ancien secrétaire américain au Trésor, Henry Paulson dans son livre « Dealing with China » (faire face à la Chine), « Les dirigeants chinois savent ce qu'ils doivent faire. C'est pourquoi je suis prudemment optimiste quant aux perspectives de réforme en Chine ». Depuis un certain temps, les cinq grands concepts de développement, la réforme structurelle de l'offre et autres « concepts chinois » sont connus du monde entier.

Par conséquent, en continuant à stabiliser sa voie de la réforme et du développement, la Chine pourra, sans aucun doute, fournir une référence importante aux autres pays pour résoudre leurs propres problèmes de développement.

Source : Quotidien du Peuple