Cocody: Georges Ouegnin a bien tenu le RHDP en respect pour Yasmina

Par Gary SLM
Publié le 21 December 2016 à 06:24 | mis à jour le 21 December 2016 à 06:24

Georges Ouegnin, le père de Yasmina Ouegnin, a bien obligé le RDHP au respect de la démocratie dans la commune de Cocody. L’ancien directeur du protocole d'État du Président Felix Houphouët-Boigny a pour la première fois été obligé de bander les muscles contre le RDR et son allié PDCI pour faire respecter la volonté populaire à Cocody.

Ici c'est Cocody, c'est pour Yasmina, Georges Ouegnin veille

Georges Ouegnin a soutenu du début à la fin sa fille Yasmina Ouegnin dans sa bataille des élections législatives. Cette jeune dame qui force l’admiration par sa démarche politique a déjoué les plans du RHDP dans la commune de Cocody. Au RDR comme au PDCI, les dirigeants n’apprécient que très peu la liberté de ton et d’action de "Yas". Elle avait dit non à la nouvelle Constitution contre la volonté de son parti le PDCI RDA dirigé par l’ancien président Henri Konan Bédié. Depuis, elle a été écartée du parti comme 48 autres personnes "insoumises" indisciplinées.

Pour éviter une cassure définitive entre sa fille et le PDCI, Geoges Ouegnin a essayé une médiation. Il a tenté de convaincre Bédié « Sphinx de Daoukro » d’accepter la candidature de "Yas" à Cocody. Il a mis en avant ses chances de gagner, mais aussi sa détermination à aller jusqu’au bout. Refus sec de Konan Bédié qui ne pardonne toujours pas à Yasmina l’affront qu’elle lui aurait fait à lui et Ouattara en votant contre la nouvelle constitution.

Qu’à cela ne tienne, l’ambassadeur repartira avec sa fille de chez Bédié avec la ferme décision de lutter pour Cocody. Depuis déjà plusieurs années, la députée sortante bénéficie d’une popularité dans cette commune. Celle-ci s’est développée après son refus de cautionner la nouvelle Constitution. Dans les rangs du FPI, cette position lui a apporté de nouveaux sympathisants. Sa victoire était évidente puisque sa plus sérieuse rivale, Affoussiata Bamba-Lamine, RDR, est une parfaite inconnue dans cette localité.

Affoussiata Bamba trompée par son Dieu

Pourtant du côté du RHDP, personne ne semblait douter de la victoire de la ministre de Ouattara. Cette posture suspecte aurait fait sortir de ses gonds l’ambassadeur Georges Ouegnin lors d’une rencontre avec les chefs Atchan de Cocody-Blockauss. Il aurait lâché lors de cette rencontre que le PDCI ou plus généralement le RHDP n’avait aucun intérêt à voler la victoire qui se dessine pour sa fille. Comme le rapportent nos collègues de l’Infodrome, G. Ouegnin aurait déclaré : « Que Bédié fasse ce qu'il veut du PDCI-RDA. Mais je le mets en garde. Si ma fille n'est pas élue, il va m'entendre dans ce pays.»

Avec le vieux Ouegnin, le camp d’en face a peut-être compris qu’il fallait mieux éviter d'en arriver aux révélations les plus gênantes au sommet de l'État. Dimanche, avant la proclamation des résultats par la CEI du dépassé, Monsieur Youssouf Bakayoko, la candidate RDR se donnera de fausses joies en se proclamant députée de Cocody en lieu et place de Yasmina Ouegnin. Affoussiata Bamba (46 ans) dira dans un discours indigne et mal préparé : « Mes premiers mots sont des mots de remerciement à l’endroit de Dieu. Parce que si nous fêtons cette victoire, c’est grâce à lui. Nous les hommes avons fait notre travail, et lui le reste, il l’a fait! »

Dieu n’ayant rien fait dans cette histoire, cette forfaiture ne fonctionnera pas à Cocody. L'ex-fidèle d'Houphouët-Boigny aurait passé des coups de fils aux tenants du pouvoir pour exiger le respect stricte de la volonté des habitants de Cocody. Visiblement, le message est bien passé puisque la victoire de Yasmina a été confirmée par la CEI avec comme toujours du retard.

A noter que cette institution a été jugée illégale récemment pas la Cour de Justice de l'Union Africaine.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus