Côte d'Ivoire: le gouvernement endette le pays à hauteur de 100 milliards et plus

La Côte d'Ivoire n'est pas au bout de ses peines. Une dette de plus de 100 milliards vient d'être contractée par le gouvernement Ouattara, pour un financement de projet et pour une facilitation du commerce et de la compétitivité.

Côte d'Ivoire: le gouvernement s'endette encore à hauteur de 100 milliards et plus

Le gouvernement d'Abidjan vient d'emprunter cent dix-sept millions sept cent mille (117 700 000) euros, soit soixante-dix-sept milliards deux cent six millions cent trente-huit mille neuf cents (77 206 138 900) francs CFA avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) pour le financement du projet de renforcement, de développement du réseau électrique et d’efficacité énergétique en Côte d’Ivoire.

Le décret portant ratification de l’accord de prêt conclu le 21 décembre 2015 a été adopté mercredi lors du conseil des ministres.Ce projet permettra d’assurer une plus grande fiabilité du réseau électrique, la réduction des pertes techniques et la mise en place de nouvelles connections. Il permettra ainsi d’améliorer, de renforcer et d’étendre le réseau de distribution électrique en Côte d’Ivoire tout en assurant une plus grande efficacité énergétique.

Par ailleurs, près de 30 milliards seront empruntés auprès de l’Association Internationale de Développement (AID) pour le financement du deuxième Crédit régional pour la facilitation du commerce et la compétitivité. Le Conseil des ministre du jour a adopté un décret portant ratification de l’Accord de Prêt n° 5926-CI, d’un montant total de quarante-cinq millions sept cent mille (45 700 000) Euros, soit vingt-neuf milliards neuf cent soixante-dix-sept millions deux cent trente-quatre mille neuf cents (29 977 234 900) francs CFA, pour faciliter les formalités douanières et la fluidité du trafic routier de marchandises sur le corridor Abidjan-Ouagadougou. Second appui budgétaire, qui intervient après celui octroyé le 8 juillet 2015 à la Côte d’Ivoire par l’AID, son accord a été conclu ce lundi.

La politique actuelle du gouvernement qui semble se résumer à la recherche du développement par l'endettement excessif, ne laissera t-elle pas la Côte d'Ivoire sens dessus dessous lorsque toutes ces dettes contractées depuis le 11 avril 2011 seront sommées de remboursement immédiat?