Côte d'Ivoire: Bernard Dadié rend publics les résultats de la pétition "Gbagbo"

Par Gary SLM
Publié le 30 décembre 2016 à 08:49 | mis à jour le 30 décembre 2016 à 08:49

Attendu ce jeudi au sujet des résultats de la pétition "Gbagbo", le doyen Bernard Dadié s'est réjouit de réaliser que des millions d'hommes et de femmes dans le monde entier souhaitent voir le Président Laurent Gbagbo sortir des enfers de la Cour Pénale Internationale (CPI).

Pétition "Gbagbo": Bernard Dadié donne les résultats

Les signatures de la pétition internationale pour la libération de Gbagbo, selon Bernard Dadié, initiateur de cette pétition avec l'ex-Premier Ministre Joseph Koffigoh, ont atteint le cap de plus de 26 millions de signatures en Côte d’Ivoire et dans le reste du monde (officiel)

Lancée le 22 juin 2016, cette initiative a été clôturée le 25 décembre 2016. A cette date, a déclaré l’huissier en charge de la pétition Me Francis Trazié, ce sont exactement 26.767.291 signatures qui ont été récoltées. Soit 13.853.978 en Côte d’Ivoire et 12.913.630 en Afrique et dans le monde. Me Trazié a expliqué que, pour la signature, il n’y avait pas de condition d’âge. «Tout individu, enfant ou vieillard qu’il soit, peut demander la libération de Gbagbo pour peu qu’il sache écrire, signer ou poser une empreinte digitale», répond-t-il à propos des conditions, soulignant au passage que les résultats obtenus reflètent bien la réalité. « Je suis assermenté et je ne peux certifier du faux », martèle-t-il.

Bernard B. Dadié, présent à la cérémonie a délivré un message par le biais de son porte-parole Samuel Harding. Pour lui, à travers ces résultats, c’est le cri du cœur des Ivoiriens et africains qui a été entendu et bien entendu. Au-delà de la dimension symbolique que représente la pétition, pense-t-il, c’est la détermination du peuple africain qui s’est ainsi exprimée en faveur de Gbagbo. « Cette pétition est en parfaite harmonie avec la réalité du procès qui au fur et à mesure ressort l’innocence de l’homme. 26 millions de signatures pour dire que Gbagbo n’a pas sa place en prison. Voilà le verdict du peuple d’ici et d’ailleurs… La communauté internationale doit en tirer toutes les leçons et prendre les décisions subséquentes qu’impose une telle situation. Il faut que Gbagbo soit libéré car il est le chaînon manquant de la réconciliation nationale », a exhorté le centenaire Dadié.

Retenons qu'en Côte d'Ivoire, ce sont 13.853.978 de personnes qui réclament la libération du Président Gbagbo, 4.290.608 en Afrique, 1.125.512 en Amérique (tous pays confondus) et 7.497.513 en Europe pour ne citer que ceux là. Du moins ceux qui se sont intéressés à cette opération.