Côte d'Ivoire: Alassane Ouattara face au défi du coût de la vie

Par Gary SLM
Publié le 02 janvier 2017 à 14:50 | mis à jour le 02 janvier 2017 à 14:50

Depuis sa prise du pouvoir, M. Alassane Ouattara fait face au défi du coût de la vie qui demeure au-dessus des moyens des Ivoiriennes et des Ivoiriens dans leur ensemble.

Alassane Ouattara face aux reproches du coût de la vie

Dans son intervention pour le nouvel an, M. Alassane Ouattara a reconnu que « le coût de la vie reste encore élevé pour bon nombre » d’Ivoiriens et annoncé des « efforts importants » pour « réduire le prix des produits de première nécessité ».

Cette résolution prise pour l'année 2017, a marqué la conscience des Ivoiriens qui, à la vérité, ont difficilement passé les récentes fêtes de décembre 2016. Oscillant entre attente insatisfaisante des salaires avant la Noël pour bien de fonctionnaires et achats modestes pour sauver la face devant une famille nombreuse et élargie grâce au mariage (famille et belles familles), les plus sages ont préféré aller passer plus de temps devant leur Créateur, l’Éternel Dieu, pour Lui confier désormais leur destin et l'année 2017.

Quant à M. Ouattara qui dit être « conscient que le coût de la vie reste encore élevé pour un bon nombre de nos concitoyens, malgré les augmentations des revenus des planteurs, des fonctionnaires et les employés du secteur privé », et « des efforts importants seront faits en 2017 pour réduire le prix des produits de première nécessité en développant la production des produits vivriers de contre-saison mais aussi en facilitant le transport et en stimulant la concurrence », ou encore que le « gouvernement continuera d’être à l’écoute des revendications sociales légitimes, tant qu’elles s’exprimeront dans un cadre légale », les Ivoiriens croient que le plus important pourrait être l'assainissement du climat politique en Côte d'Ivoire.


L'Etat peut-il prospérer dans des clivages politiques si prononcés?