Côte d'Ivoire : Alain Donwahi et la déclaration du gouvernement face à la mutinérie

Le gouvernement par la voie du Ministre délégué Alain Donwahi a produit une déclaration après les soulèvements militaires ça et là en Côte d'Ivoire (Bouaké, Daloa, Korhogo, San-Pedro et Man). Pour le gouvernement, les soldats gagneraient à rentrer dans leurs casernes le temps qu'il se penche objectivement sur leurs revendications.

Alain Donwahi face à la mutinerie : déclaration du gouvernement

Le gouvernement en Côte d'Ivoire est confronté à 72 heures de la grève des fonctionnaires et agents de l'Etat à des bruits de mutinerie notamment dans la ville de Bouaké, quand bien même d'autres villes ont été aussi citées comme Daloa, Korhogo, San-Pedro et Man.

Dans la nuit de jeudi à vendredi matin, tout Bouaké se pliait sous les tirs des soldats mécontents créant une peur de panique au sein des populations. Le gouvernement ivoirien, par la voix du Ministre délégué à la Défense, Alain Donwahi a produit la déclaration qui en substance peut être perçue de la manière suivante : « Mise en alerte de l’ensemble des troupes ; Renforcement de la sécurité des emprises militaires (...) demander à tous les soldats de garder leur calme et de rentrer dans les casernes, en vue de permettre la recherche de solutions durables pour l’ensemble des composantes des Forces Armées de Côte d’Ivoire ».

Cette réaction du gouvernement vise à éviter toute surprise à l’horizon concernant une instabilité du pays. Le gouvernement entend prendre à bras le corps les revendications des soldats mécontents, revendications qui se résument au « Paiement de primes ; Augmentation de salaires ; Réduction du temps à passer dans les grades ; Eclaircissements à propos d’une supposée prime « ECOMOG ».

Pour rappel, c'est à l’Etat-Major de la 3ème Région Militaire que les mutins ont fait usage d’armes à feu, avant de s’étendre à d'autres villes de la Côte d'Ivoire comme Daloa et Korhogo. Par ailleurs, il est demandé aux populations de garder leur calme. Toutes les dispositions sont prises pour assurer la sécurité des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national.