Côte d'Ivoire : La mutinerie s'intensifie, les sapeurs pompiers se soulèvent

Par Gary SLM
Publié le 23 janvier 2017 à 16:08 | mis à jour le 23 janvier 2017 à 16:08

La mutinerie qui est partie de Bouaké commence à gagner pratiquement tous les autres corps de l'armée ivoirienne. Après les militaires et les gendarmes, c'est au tour des sapeurs pompiers de se faire entendre de plus belle.

Les sapeurs pompiers bloquent tout chez Ouattara

Comme un effet domino, la mutinerie qui a éclaté en Côte d'Ivoire en début d'année prend davantage d'ampleur. Alors que les gendarmes ont actuellement bloqué le corridor de Gesco à la rentrée nord d'Abidjan, les sapeurs pompiers de l'Office national de la protection civile (ONPC) sont en train de s'illustrer autrement. En effet, depuis ce matin, ces derniers ont érigé un barrage à la Riviera golf, au carrefour M'Pouto. Cet acte est d'autant plus inquiétant pour le régime ivoirien que le barrage se trouve non loin du périmètre présidentiel. Le président Alassane Ouattara logeant à quelques encablures des lieux.

En dépit des rencontres initiées par le général de Division Sekou Touré, le nouveau chef d’état-major, les nouveaux mutins ne cessent de se radicaliser de plus en plus. Ceux-ci demandent également le même traitement que leurs frères d'armes ex-FAFN, qui ont perçu un acompte de cinq-millions de francs CFA sur les douze à eux promis. Cette revendication avait failli virer à l'affrontement à Bouaké, Yamoussoukro ou encore Man où les ex-rebelles voulaient s'opposer aux autres.

Les casernes ivoiriennes continuent donc d'être en ébullition. D'aucuns espèrent tout de même que les autorités ivoiriennes trouveront au plutôt une solution définitive à cette situation. Car il y va de la paix et de la stabilité en Éburnie.