Mali : Trois soldats maliens périssent dans l'explosion de leur véhicule

Par Gary SLM
Publié le 23 janvier 2017 à 11:32 | mis à jour le 23 janvier 2017 à 11:32

En mission dans le Nord-Mali, trois soldats maliens sont morts après le passage de leur véhicule sur une mine. Cette énième tragédie vient rallonger la liste des FAMa qui ont péri dans des embuscades. Cet attentat a été perpétré ce dimanche 22 janvier dans la région de Tombouctou.

Les soldats maliens au fond du gouffre ?

Les soldats maliens sont véritablement en train de boire du calice jusqu'à la lie. En effet, en « mission d'escorte » dans la partie septentrionale du pays, le véhicule de trois soldats des Forces armées maliennes (FAMa) a sauté sur un engin explosif, à 35 kms de Gossi (région de Tombouctou) en partance pour Gao. La forte déflagration a été fatale à ces militaires, pourtant dévoués dans leur mission. L'ensemble des forces de défense et de sécurité a du mal à comprendre ce qui leur arrive. Toutefois, le jihadiste Mokhtar Belmokhtar, chef du groupe Al-Mourabitoune affilié à Aqmi, a revendiqué cet autre attentat.

La Direction de l'information et des relations publiques de l'armée (Dirpa) qui a rapporté l'information évoque également le cas d'un autre soldat blessé lors de cette embuscade. La saignée au sein de l'armée malienne n'a que trop duré. Les voix ne cessent donc de s'élever pour critiquer l'impuissance du président Ibrahim Boubacar Kéita face à cette situation. De même, les soldats français de l'opération Barkhane et les Casques bleus de la Minusma sont également pointés du doigt.


Notons que la guerre qui a éclaté au Nord-Mali depuis mars 2012 ne cesse de prendre de l'ampleur. Passée la phase des attaques frontales, c'est maintenant à une guerre sournoise que se livrent ces jihadistes. Les embuscades, les attentats-suicides et autres engins explosifs placés au travers des voies sont autant de stratégies auxquelles les forces de libération devront désormais faire face. Une adaptation s'impose donc à leur niveau.






Articles les plus lus