Handball : Quand le rêve de Timothey N'guessan se réalise chez les Experts

Timothey N’Guessan a pris davantage de galons au sein de la sélection française de handball. En dépit de quelques blessures, le natif de Massy veut couronner les XXVes Championnats du monde de handball avec l'or.

Timothey N’Guessan, le jocker qui veut glaner des lauriers

L'ascension n'a pas été facile pour Timothey N’Guessan depuis sa première sélection au sein des Experts. En effet, appelé lors du Mondial 2013, alors qu'il n'avait que 20 ans, le colosse arrière gauche a bataillé dur. Ainsi, sa marge de progression, sa percussion, son emprise sur le jeu et surtout son adresse face aux buts adverses ont-elles fait de lui une pièce maîtresse de l'équipe française de handball. Ménagé à cause d'une blessure, il a fait sa première rentre lors du match France-Norvège remporté par les Français (31-28).

Aux côtés de ses ainés Nikola Karabatic, Valentin Porte, Kentin Mahé et autres, le Normand vise le podium. Aussi, la finale qui se jouera face à la Norvège, ce dimanche à 17h30, sera une fois de plus l'occasion de se mettre en évidence. Car il entend être présent, retrouver du rythme et passer un maximum de temps sur le terrain. Et pour ceux qui doutent encore de sa forme physique, le joueur du FC Barcelone les rassure : « Désormais, je suis à 100%. »

Auréolés de leurs huit titres lors des onze dernières années, les Experts entendent glaner un nouveau trophée à domicile. À cet effet, toute l'équipe est surmotivée, et le brillant parcours des Bleus donne d'espérer un nouveau sacre. Toutefois, les victoires sur le Brésil (31-16), le Japon (31-19), la Norvège (31-28), la Russie (35-24), la Pologne (26-25), l'Islande (31-25), la Suède (33-30) et la Slovénie (31-25) ne doivent nullement les plonger dans une certaine euphorie, au point de laisser des failles à l'adversaire. Timothey N’Guessan et ses coéquipiers gagneraient donc à garder la tête froide et aborder ce match avec tact. L'AccorHotels Arena qui leur sera certainement acquis ce dimanche attend de jubiler au coup du sifflet final.