Zimbabwe: le Président Robert Mugabe juge le retour du Maroc à l'UA

Par Gary SLM
Publié le 02 février 2017 à 17:20 | mis à jour le 02 février 2017 à 17:20

Le Président du Zimbabwe, Robert Mugabe ne veut pas passer sous silence le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA). Connu comme n'ayant pas la main sur la bouche, le plus âgé des chefs d'Etat africains s'est prononcé sur ce retour.

Le retour du Maroc à l'UA sous la critique du Président Robert Mugabe

L'illustre Président du Zimbabwe, Robert Mugabe n'est pas du tout content du retour du Maroc au sein de l'Union Africaine, surtout au regard des raisons évoquées par le roi Mohamed VI très préoccupé par la possession enfin du Sahara qu'il se dispute avec le Front Polisario, que de réellement faire corps avec des Africains noirs.

Pour Robert Mugabe "C'est un manque d'idéologie. Les leaders africains qui ont soutenu le Maroc n'ont pas eu la même expérience révolutionnaire que nous tous et il y'a trop de liens entre eux et leurs anciens colons", a t-il déclaré reprochant à ses pairs dirigeants africains de n'avoir rien fait pour interpeller le Maroc qu'on ne sort pas et n'entre pas dans l'organisation africaine comme dans la chambre de son royaume. Surtout, après 33 ans hors de l'Union.

Le Président Robert Mugabe s'attendait à ce que les Chefs d'Etat africains fassent la leçon du siècle au Maroc, mais comme des faibles incurables, ils se sont prononcés en faveur d’un retour du royaume chérifien au sein de l'Union Africaine. Pire, le Maroc se croit si malin et si heureux pour avoir manœuvré en obtenant cette facilité "en construisant des mosquées et en donnant de l'argent", a dit Robert Mugabe.


Pour rappel, le Royaume avait claqué la porte de l’organisation en 1984 pour contester l’intégration de la République arabe sahraouie démocratique au sein de l’organisation. Pour Rabat , le Sahara occidental est considéré comme partie intégrante du royaume.