Côte d'Ivoire: le départ de l'Onuci annoncé pour le jeudi 15 février prochain

Par Gary SLM
Publié le 13 février 2017 à 11:24 | mis à jour le 13 février 2017 à 11:24

Le départ de l'Opération des nations-Unies en Côte d'Ivoire (Onuci) est maintenant daté et annoncé pour le Jeudi 15 février 2017 prochain. L'on verra de moins en moins ces véhicules 4 x 4 estampillés "UN" avec à bord des casques bleus sur les routes ivoiriennes après ce 15 février là.

A deux jours du départ de l'Onuci...l'état de la Côte d'Ivoire

L'Onuci annonce son départ de la Côte d'Ivoire dans deux jours, soit précisément le Jeudi 15 février 2017. Les casques bleus venus s’interposer entre les ex belligérants ivoiriens après le coup d’état manqué de septembre 2002 et qui s’est vite mué en rébellion, vont plier bagage à partir du jeudi 15 février 2017, après 14 ans de service. Ce désengagement qui débute mi-février sera effectif d’ici le 30 juin prochain.

Mme Aïchatou Mindaoudou, représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU pour la Côte d’Ivoire, alors à New-York a donné l'information: " L’Onuci a rempli son rôle, conformément aux mandats, en 14 ans de présence. Le reste, ce sont les Ivoiriens qui devront le faire dans le cadre démocratique qui existe aujourd’hui.”, a t-elle affirmé avec la confirmation du Conseil de sécurité de l'ONU.

Quel est l'état véritable de la Côte d'Ivoire à l'heure du départ progressif de l'Onuci? Mme Aïchatou Mindaoudou avait, il y a quelques jours, notifié dans son rapport une Côte d'Ivoire "stable, mais fragile" en ce moment. Que penser de l'agencement de ces termes? N'y a t-il pas que des basiliques en choux ou en carton qui peuvent être stables et fragiles à la fois?

Tout ce qu'on construit de grand et de séduisant avec de vils matériels et de faux fondements ne peut qu'être stable à l'apparence, mais au fond fragile, c'est-à-dire à la vérité instable parce que très fragile. Le départ de l'Onuci après avoir réalisé une telle oeuvre en Côte d'Ivoire n'est pas loin du cynisme politique...


La situation sécuritaire n'est point en ce moment au beau fixe en Côte d'Ivoire, il y a une résurgence de violence, avec une absence de paix réelle et des armées dans une illusion d'armée ivoirienne. L'ONU n'a t-elle pas cette habitude de ne plus prendre de risque dans tous les pays qui n'ont plus assez de "fric"?






Articles les plus lus