Côte d’Ivoire – PETROCI: mauvaise gestion, M. DIABY met 174 millions de FCFA dans un site internet

La PETROCI, une des principales entreprises pétrolières de Côte d'Ivoire, est en difficulté et on sait pourquoi. M. DIABY Ibrahima qui la dirige a décaissé 174 millions de FCFA pour payer un site internet. Problème, le nouveau site internet et le service fourni par ADA Groupe ne répondent en rien aux besoins d’une entreprise comme la PETROCI.

Quand M. DIABY Ibrahima achète un minable site internet à 174 millions de FCFA pour la PETROCI

M. DIABY Ibrahima, directeur général de la PETROCI a présentement mail à partir avec ses salariés. Il faut dire que le dirigeant de la société pétrolière enchaine les boulettes dans sa gestion. Les salariés de l’entreprise lui reprochent d’avoir licencié pour motif économique 50 personnes dès sa prise de service, avant même d’avoir rencontré le personnel. Il est également mal vu parce que « les comptes d’exploitation de l’entreprise ont toujours été positifs au cours de la dernière décennie. Si le résultat final de l’exercice 2015 est négatif de 39 milliards (Réf. frat mat du 28 décembre 2016), cela n’est imputable qu’au 70 milliards de charges hors Activités Ordinaires (HAO) (dettes toxiques et douteuses).», nous explique un cadre de l’entreprise. Pour notre interlocuteur, M. DIABY Ibrahima a « crée un déficit apparent et profité de cette situation pour régler ses comptes. Pour rappel, au moins cinq (5) des licenciés étaient des collègues techniciens avec lesquels il a travaillé pendant son passage à la PETROCI au cours des années 80.»

Les pratiques de M. DIABY Ibrahima sont imbuvables pour le personnel qui ne comprend pas comment il peut se permettre de cumuler deux postes. Il est le Directeur Général de la PETROCI tout en gardant son poste de Directeur Générale des Hydrocarbures (DGH), donc le gendarme de la politique gouvernementale en matière d’hydrocarbure. Pour faire simple, M. DIABY devient juge et partie.

Ce qu’il y a d’encore plus choquant dans la gestion de la PETROCI par M. DIABY Ibrahima, c’est qu’il ne semble n’avoir aucune idée des dépenses qu’il engage pour le compte de la société. Non content d’avoir acheté une BMW Full Options d’une valeur de 78,9 millions de FCFA pour ses déplacements, alors que l’État de Côte d’Ivoire n’autorise ses DG à ne rouler que dans des véhicules estimés au maximum à 45 millions de FCFA, il a fait créer un site internet par ADA Groupe, société appartenant à ses amis. Pour ce marché passé entre copains, la PETROCI a trinqué, et pas qu’un peu. 174 millions de FCFA sont sortis des caisses de cette entreprise pour l’achat d’un minable site internet (affichage le 14 février 2017) qui en réalité ne vaut pas plus de 5 millions de FCFA, et encore…

Cette gabegie met clairement en péril l’avenir de la PETROCI qui aurait pourtant pu profiter de sa situation pour être un leader très solide sur son marché. Entre les honoraires de M. DIABY Ibrahima qui vent ses services de consultant à la PETROCI, les 174 millions de FCFA offerts à ADA Groupe (une agence qui n'a elle-même pas de site internet (affichage le 14 février 2017) et d'autres dépenses sont dénoncées par les salariés de cette société.

Petroci, contrat avec ADA GroupeFacture PETROCI