Côte d'Ivoire : Le réchauffement climatique, le défi d'ASalfo pour le FEMUA 10

ASalfo est conscient de l'impact du FEMUA sur les populations africaines en 10 ans d'édition. Le lead vocal de Magic System et Commissaire dudit festival a donc décidé, cette année, de s'attaquer au réchauffement climatique.

A'Salfo s'attaque aux défis climatiques au FEMUA

Au-delà de l'aspect culturel et social, Salif Traoré dit A'Salfo entend engager le Femua sur d'autres fronts. En effet, lors du lancement du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA), ce jeudi à Paris, le leader du groupe ivoirien Magic System a dévoilé son nouveau cheval de bataille. Ainsi, s'est-il voulu formel : « Chacun doit, de son côté jouer, son rôle dans la sensibilisation contre le changement climatique. Le FEMUA est une belle tribune pour sensibiliser, surtout les jeunes à ne pas détruire l’environnement. » Voilà pourquoi le thème qu'il s'est choisi pour la 10e édition se veut très éloquent : « L’Afrique face aux défis du réchauffement climatique. »

Ces projets tout aussi porteurs qu'innovants ne laissent aucune âme sensible indifférente. Voilà pourquoi à chaque édition, les sommités de la culture mondiale déferlent sur le quartier populaire d'Anoumabo pour y prester. De grands noms de la musique africaine et même mondiale n'hésitent pas à répondre à l'appel d'A'Salfo et ses amis. Aussi, Singuila, la star du R&B français, a-t-il décidé d'exporter cette merveilleuse expérience dans d'autres capitales africaines. C'est alors que l'artiste d'origine centrafrico-congolaise s'est voulu formel : « Le FEMUA est une réussite qui doit être exporter comme modèle pour la jeunesse. »

Notons que le FEMUA se tiendra cette année du 25 au 30 avril 2017 aussi bien à Abidjan qu'à Adiaké. Plusieurs actions sociales, dont la construction de deux écoles, à Gagnoa et à Odienné, sont au menu. De grandes actions caritatives du genre ont déjà été posées par les Gaous magiciens dans les hôpitaux, orphelinats, et autres pouponnières. D'où le soutien que certains organismes tel que Children of Africa, ne cessent d'apporter à l'ambassadeur de l'UNESCO.