Chine : "Une ceinture, une route", le point focal de l'Assemblée chinoise

L'initiative «Une Ceinture, une Route» constitue pour les autorités chinoises une priorité dans la recherche de partenaires économiques à travers le monde. À cet effet, les deux prochaines sessions de l'Assemblée chinoise décortiqueront minutieusement les tenants et les aboutissants de ce programme novateur.

«Une Ceinture, une Route» pour une connectivité économique réussie

À la veille des deux sessions annuelles, l’initiative «Une Ceinture, une Route» devient le centre d’attention de la communauté internationale vis-à-vis de la Chine. Aussi, Masood Khalid, ambassadeur du Pakistan en Chine a déclaré : « Comme la plupart des observateurs, je suis de près l’ordre du jour des sessions, notamment en ce qui concerne la connectivité et l’économie. » Le diplomate souhaite par ailleurs voir une accélération des projets de l’initiative dans le sens d'une concrétisation très prochaine.

En effet, «Une Ceinture, une Route» désigne la ceinture économique de la Route de la Soie et la Route de la Soie maritime du 21e siècle. Cette initiative stratégique, proposée en 2013 par le président chinois Xi Jinping, souligne que les pays concernés doivent construire une « communauté d’intérêts » mutuellement bénéfique, ainsi qu’une « communauté de destin » caractérisée par un développement conjoint et prospère. L’initiative est dotée d’une couverture très large dans trois continents, ayant comme point de départ la Chine, en passant par l’Asie centrale, l’Asie du Sud-est, l’Asie de l’Est et certaines régions en Europe, regroupant 66 pays et régions.

Selon Simon Booker, chef de financement de Price Waterhouse Coopers pour les entreprises à Hong Kong, depuis la proposition de cette initiative unique, les projets ont bénéficié d’investissements en hausse, pour atteindre un taux de croissance annuel de 33%. En 2016, les pays et régions concernés ont connu un PIB de 4,6% en moyenne, dépassant le taux de 3,6% des économies de marché émergent.

L'impact mondial de l'initiative «Une Ceinture, une Route»

«Un programme profitable au monde entier dans plusieurs domaines», a indiqué M. Zhang Jianping, directeur du Centre de recherche des coopérations économiques régionales de l’Institut du ministère chinois du Commerce. D’après lui, en plus de l’amélioration de l’infrastructure des pays, les commerces bilatéraux et investissements mutuels seront aussi un atout.

Selon les données du ministère du Commerce, les importations et exportations de la Chine vers les pays le long du parcours de la nouvelle Route de la Soie, ont représenté 918,4 milliards de dollars, en hausse de 0,6%.

Les sociétés chinoises ont déjà créé, dans une vingtaine de ces nations, 56 zones de coopération économique et commerciale, pour un investissement total de 18,5 milliards de dollars, créant ainsi pour les pays hôtes près de 1,1 milliard de dollars d’impôts et 180 000 emplois.

L’initiative de Xi Jinping devrait continuer d’attirer tous les regards, avec la tenue d’un forum de coopération internationale ayant pour thème «Une Ceinture, une Route» qui aura lieu du 14 au 15 mai 2017 à Beijing.

(Source : Quotidien du Peuple)