Côte d'Ivoire : Ivosep de Sidy Diallo se sucre sur le dos des morts

L'exclusivité de la vente des cercueils est désormais échue à Ivosep de Sidy Diallo qui peut désormais se frotter les mains. Cette concession lui a été faite par le District d'Abidjan, selon le pacte qui les lie.

Quand Ivosep impose ses cercueils et corbillards aux clients

Toute personne qui conserve une dépouille à Ivosep est dorénavant obligée d'acheter un cercueil dans ladite structure. Tel est le deal que Sidy Diallo a passé avec le District d'Abidjan afin de faire fructifier davantage ses affaires. En effet, une note directive d’Ivoire Sépulcre (Ivosep), signée du directeur général adjoint, Mme Biagne M’bengue, stipule : « À compter du 6 février 2017, toutes les familles devront prendre nos cercueils. De même, toutes les inhumations dans les cimetières du District d’Abidjan devront être effectuées exclusivement par nos corbillards. » Cette nouvelle mesure est par ailleurs assortie d'une « sévère » sanction.

De quoi à pleurer doublement son mort lorsqu'on lit cette note d'Ivosep. Car, perdre un être cher est déjà éprouvant. Et de là à se voir imposer le monopole des services extérieurs des pompes funèbres est encore plus choquant. Le coût de la conservation des corps dans cette structure est déjà élevé. Si l'on doit encore obliger les parents du défunt à se dépouiller de leurs économies pour enterrer leur mort!!! C'est à croire que la mort d'un parent entraine inéluctablement celle des autres.

Il est vrai qu'Ivosep est une entreprise qui envisage également de faire des profits. Mais, son domaine est d'autant plus particulier que la compassion, les larmes et autres lamentations devraient quelquefois émouvoir les responsables de l'entreprise mortuaire. Sauf qu'ici, les larmes pour la famille éplorée et les sous pour la structure chère à Sidy Diallo. C'est à croire que les morts font vraiment vivre les vivants.