Chine : Les députés passent à la loupe les activités du gouvernement

Les députés chinois entendent imprimer aux deux sessions de l'Assemblée chinoise une telle rigueur qu'ils n'hésitent pas à ausculter minutieusement tous les dossiers qui leur sont soumis. Des parlementaires de la Province de Shandong ont donc procédé à un examen approfondi du rapport d’activités du gouvernement à eux soumis.

Aux deux sessions de l'Assemblée chinoise, les députés veillent au grain

Dans le Rapport d’activité du gouvernement récemment dévoilé par le Premier ministre chinois Li Keqiang, celui-ci a proposé un renforcement de la réforme structurelle du côté de l’offre dans le secteur agricole en 2017. Lors de l’examen du rapport, des sujets comme l’agriculture du futur a fait l’objet de conseils et de suggestions de la part des représentants. Sur ce plan, la culture du maïs, un domaine largement connu, est souvent prise comme exemple.

Du maïs, du simple maïs… qui aurait pu croire que cette humble plante allait être mentionnée à plusieurs reprises par un grand nombre de députés à l’APN et de membres de la CCPPC participant actuellement aux deux sessions qui se déroulent à Beijing ? Ke Bingsheng, membre de la CCPPC et président de l’Université agricole de Chine, a fait remarquer par ailleurs que le maïs est surproduit, alors que le prix reste quand même élevé. Ce qui a fait qu’il est difficile à vendre et reste du coup stocké dans les entrepôts. « Le niveau de la demande s’est élevé, par contre l’offre des produits agricoles n’arrive pas à suivre », conclut-il.

Le maïs « décortiqué » par les députés chinois

Wang Yongze, député à l’APN, secrétaire du Parti du village de Xiwang, dans le comté de Zouping (Province du Shandong) a en revanche un point de vue différent. À son avis, le maïs peut en lui-même faire l’objet d’un ajustement structurel. Il peut être utilisé en tant que matière première, mais aussi pour produire du glucose, du fructose, du sucre de maïs, etc.

Wang Zuoying, un autre député à l’APN, chercheur à l’Académie des sciences agricoles de la ville de Dandong (Province du Liaoning) a pour sa part une opinion divergente : le maïs cultivé actuellement est une variété à haute production. Il propose de planter dans l’avenir des variétés végétales à haute valeur ajoutée, par exemple des variétés écologiques, organiques ou de type fruitier. Il estime que la restructuration agricole nécessite une augmentation de l’offre adaptée au besoin et une réduction de l’offre bas de gamme.

Débats houleux à l'Assemblée chinoise avant l'adoption finale des décisions

À l’instar des débats sur la production du maïs, des discussions, des conseils et d'autres débats sont souvent entendus à l’occasion des deux sessions. Pendant que les délégations locales examinent le Rapport de travail du gouvernement, les dirigeants du pays y compris le président Xi Jinping, participent respectivement à l’examen entamé par les délégations locales. Certains délégués donnent leurs points de vue, d’autres s’engagent dans de vifs débats. Les salles sont par ailleurs toujours animées. Après des débats acharnés, un consensus est enfin trouvé. Les suggestions finissent parfois par être adoptées et sont probablement inscrites dans la version finale du Rapport de travail du gouvernement.

Pour cette rencontre annuelle nationale de la Chine, l’examen du Rapport d’activité du gouvernement soumis par le Premier ministre constitue une question de procédure des plus importantes. Dans l’élaboration du rapport, le Conseil des affaires d’État organise plusieurs séminaires spécifiques pour en discuter et sollicite largement les conseils des personnes concernées et intéressées, y compris des experts, des chercheurs et des entrepreneurs. Voilà le premier brouillon du rapport. Ensuite, il va être examiné par le bureau politique du Comité central du Parti qui en dresse une nouvelle version. C’est celle qui est présentée par le Premier ministre lors de la réunion de l’APN au début de mars.

Finalement, avec l’ajout des conseils et suggestions des députés de l’APN et son adoption par celle-ci, le Rapport devient officiellement le document d’orientation de la nouvelle année. Pour 2016, la version finale du Rapport de travail du gouvernement a connu 61 amendements et a adopté plus de 80 commentaires, après avoir été examinée et discutée par les représentants de deux sessions. Il est donc quantitativement passé de 19.564 à 20.072 caractères chinois, soit une augmentation de 508 caractères.

(Source : Le Quotidien du Peuple)

France : Macron a Ouaga avant le sommet UA-UE d'Abidjan

France : Macron a Ouaga avant le sommet UA-UE d'Abidjan

18:11

Le président français Emmanuel Macron sera en visite le mardi 28 novembre au Burkina Faso. À la […]

18:03
Apple, des soucis avec la dernière version de l’iPhone

Apple, des soucis avec la dernière version de l’iPhone

Décidément, Apple n’en finit plus avec ses soucis de logiciel. Les bugs liés à iOS 11, la […]

17:58
Koné Cheick Oumar réclame la démission de Sidy Diallo

Koné Cheick Oumar réclame la démission de Sidy Diallo

La non-qualification de la Côte d’Ivoire pour la Coupe du Monde 2018 continue de faire des […]

17:18
esclavage en Libye, artistes et sportifs ivoiriens se prononcent

esclavage en Libye, artistes et sportifs ivoiriens se prononcent

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montrant des migrants subsahariens être vendus aux […]

17:05
Oumar Mariko juge honteux que l’Afrique demande de l’aide pour sa sécurité

Oumar Mariko juge honteux que l’Afrique demande de l’aide pour sa sécurité

Le quatrième Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique s’est tenu à Dakar les […]

+