Côte d'Ivoire : Alternance 2020, Cissé Bacongo ruine les espoirs du PDCI

La guerre de positionnement au sein du RHDP risque d'entrainer l'implosion de cette coalition qui a porté Ouattara au pouvoir. Lors d'un entretien, Cissé Bacongo s'est laissé aller à des conjectures quant à une alternance 2020 en faveur du PDCI.

Quand Cissé Bacongo piétine les clauses de l'appel de Daoukro...

Le tandem Alassane Ouattara - Henri Konan Bédié pourrait connaitre quelques difficultés de pédalage du fait de leurs collaborateurs respectifs. En effet, ces deux têtes fortes du RHDP avaient décidé de mener bataille ensemble pour se garantir une présidence durable. Ainsi, le Sphinx de Daoukro avait lancé un appel de Daoukro pour soutenir la réélection du président Ouattara. En retour, ce dernier devait favoriser la candidature d'un militant actif du PDCI comme candidat unique de la coalition.

Mais contre toute attente, ce scénario est en train d'être battu en brèche par des cadres du RDR. À la suite de Joël N'Guessan, porte-parole du parti d'Alassane Ouattara, c'est l'ex-ministre Cissé Bacongo qui est monté au créneau. Pour ce fidèle lieutenant du président ivoirien, il n'avait jamais été question de faire la passe au PDCI en 2020. C'est du moins ce qui ressort de ses propos : « Je n’ai pas entendu le président Henri Konan Bédié subordonner son appel à une quelconque condition. Notamment ce que vous appelez l’alternance en faveur du PDCI en 2020. » Puis, il ironise : « Sans doute parce que j’ai pu être distrait à un moment ou à un autre. »

Voilà qui vient sonner quelque peu le glas des cadres du PDCI qui s'attendaient à accéder au pouvoir en 2020. Leur allié du RDR vient ainsi de donner le ton d'un bras de fer quant à la désignation d'un cadre du parti cinquantenaire comme candidat du RHDP. Conscient de cette réalité, Maurice Kacou Guikahué, Secrétaire exécutif du parti, s'est voulu prévoyant : « En 2020, le PDCI doit s'assurer d'avoir le bon cheval. » Il ne croit pas si bien dire, car le ministre Bacongo persiste et signe : « S’il y a un accord secret, ça veut dire qu’il n’est pas connu de tous. » Cette dichotomie entre les alliés pourrait engendrer un bras de fer corsé au RHDP à l'horizon 2020. Ce qui pourrait effectivement faire les affaires de l'opposition, qui peine pourtant à accorder ses violons.

Droit de grève, la Cour constitutionnelle casse la loi

Droit de grève, la Cour constitutionnelle casse la loi

19:15

Au Bénin, la Cour constitutionnelle a cassé la loi qui retire le droit de grève aux personnels […]

19:01
Une attaque de Boko Haram à Diffa fait six morts

Une attaque de Boko Haram à Diffa fait six morts

Boko Haram, la secte islamiste nigériane a perpétrée mercredi 17 janvier une attaque terroriste […]

18:29
Lida Kouassi refuse une éventuelle grâce présidentielle

Lida Kouassi refuse une éventuelle grâce présidentielle

La Cour d’assises d’Abidjan a prononcé une peine de 15 ans de prison contre Lida Kouassi et ses […]

17:03
Tuerie de Casamance, 16 suspects déférés

Tuerie de Casamance, 16 suspects déférés

Dans le cadre de l’enquête sur les 14 bûcherons tués en Casamance, la gendarmerie […]

15:37
Issiaka Ouattara alias Wattao impliqué

Issiaka Ouattara alias Wattao impliqué

Issiaka Ouattara, ancien leader de la rébellion armée qui a aidé à l'avènement d' Alassane […]

+