CPI : La peine de Jean Pierre Bemba s'alourdit pour subornation de témoins

Par Gary SLM
Publié le 23 mars 2017 à 13:10 | mis à jour le 23 mars 2017 à 13:10

Jean Pierre Bemba est véritablement en train de voir des vertes et des pas mures à la CPI. Outre sa première condamnation de 18 ans d'emprisonnement, il vient d'écoper d'une année supplémentaire pour subornation de témoins.

Une année supplémentaire d'emprisonnement pour Jean Pierre Bemba

C'est à croire que Jean Pierre Bemba est en train de boire du calice jusqu'à la lie à la Cour pénale internationale (CPI). En effet, après sa première condamnation à 18 ans d'emprisonnement, le 21 juin dernier, pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis en Centrafrique entre 2002 et 2003, l'opposant congolais était également poursuivi pour subornation de témoins. Aussi, le 26 octobre 2016, le juge en charge du dossier, Bertram Schmitt, avait reconnu Jean-Pierre Bemba, Aimé Kilolo, Jean-Jacques Mangenda, Fidèle Babala et Narcisse Arido coupables d’atteinte à l’administration de la justice.

Et comme un couperet, le verdict de cette autre accusation vient donc de tomber. Ainsi que le déclare le juge Schmitt : « La chambre vous inflige, M. Bemba, une peine supplémentaire d'un an d'emprisonnement. » Ce qui porte maintenant à 19 ans le total de la durée de sa détention. Par ailleurs, cette seconde peine est assortie d'une condamnation pécuniaire de 300.000 euros.


Notons que l'ex-vice-président congolais est détenu à La Haye depuis le 3 juillet 2008. Ce temps passé à la prison de Sheveningen sera donc retranché du total de sa peine. Il ne pourrait pas recouvrer sa liberté avant 2027. Ses avocats ont décidé de faire appel de toutes ces condamnations. Par ailleurs, il demeure à ce jour la plus haute personnalité jamais condamnée par ladite Cour.